La Scientologie considère-elle que la presse lui est hostile ?

LA SCIENTOLOGIE CONSIDÈRE-ELLE QUE LA PRESSE LUI EST HOSTILE ?

Non. L’Église considère les médias comme un élément important de la société qui, pratiqué de façon responsable par des gens responsables, peut apporter un bien énorme. En fait, les scientologues cherchent à protéger et à faire respecter la liberté d’expression dans le monde entier.

Cela étant dit, le point de vue de l’Église sur la presse rejoint l’image qu’en a l’opinion publique qui, d’après les sondages, juge les reportages de la presse inexacts, partiaux et trop souvent influencés par des intérêts privés.

Pour y remédier, les membres de l’Église se conforment au Code du scientologue et s’emploient à tenir la presse correctement informée à propos de la Scientologie et de ses activités. En effet, l’Église a travaillé activement avec la presse en des milliers d’occasions au fil des ans. Une presse responsable peut être un instrument efficace pour réformer la société et de nombreux exposés de l’Église dénonçant des violations des droits de l’Homme ont été largement rendus publics grâce aux reportages dans les médias. En fait, le magazine de l’Église, Freedom, a rendu hommage à de nombreux journalistes qui, par leur dévouement et leur persévérance, ont su faire toute la lumière sur des abus et ont permis de mettre en œuvre les réformes nécessaires.

De temps à autre, cependant, quelques journalistes moins responsables ont volontairement mal informé le public sur la Scientologie. Autour de cette nouvelle religion, mystère, incompréhension et controverse ont été entretenus, mais c’est là le lot inévitable de tout mouvement novateur et différent. Ce phénomène n’est pas propre à la Scientologie. Mais réduire le sujet à du sensationnalisme pour alimenter le fanatisme religieux est tout simplement inadmissible. Non seulement cela trompe le grand public, mais cela met aussi les scientologues en péril.

Ces dernières années, les représentants de l’Église ont rencontré les rédactions des principaux médias pour les informer sur la Scientologie, ses règles internes et ses activités. Ces rencontres ont grandement contribué à dissiper les rumeurs et les fausses allégations qui avaient été compilées dans les dossiers de référence au fil des ans. Ces réunions ont été très bénéfiques à la fois pour l’Église et pour les journalistes.