CLEARWATER, FLORIDE • LE 11 JUILLET 2015

LA COMMISSION DES CITOYENS POUR LES DROITS DE L’HOMME
A UN NOUVEAU CENTRE DESTINÉ À LA RÉGION DE CLEARWATER ET DE LA BAIE DE TAMPA POUR FAIRE PRENDRE DE L’ESSOR À SES ACTIVITÉS
EN DIVULGUANT LES ABUS PSYCHIATRIQUES AFIN D’Y METTRE FIN

L’un des principaux protagonistes qui divulguent les atrocités dans le domaine de la santé mentale fait davantage sentir sa présence en Floride en ouvrant un nouveau centre comprenant le musée Psychiatrie : la vérité sur ses abus et en ciblant les abus psychiatriques aux niveaux local et international.

L’Église de Scientology a inauguré un nouveau centre de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH) au centre ville de Clearwater, en Floride, le samedi 11 juillet, en présence de milliers de scientologues et d’invités enthousiastes. Ce centre de la CCDH se voue à soutenir les actions menées par ce comité de surveillance mondialement connu et parrainé par l’Église de Scientology, comité qui se bat inlassablement depuis sa création, en 1969, pour défendre les victimes d’abus dans le domaine de la santé mentale.

Le but de la CCDH est de protéger les gens contre les pratiques psychiatriques prédatrices en divulguant la médication psychiatrique des effectifs militaires et des anciens soldats, l’étiquetage et la médication psychiatrique des enfants atteints de prétendus « troubles », et les campagnes insidieuses de marketing de psychotropes basées sur la pseudoscience de la psychiatrie moderne, aux dépens de vies humaines.

La CCDH collabore avec la Commission des Nations Unies pour les droits de l’enfant et la Commission des Nations Unies contre la torture, en effectuant des investigations sur les abus psychiatriques commis sur des enfants dans 10 pays.

Les efforts incessants de la CCDH ont mené à l’adoption de 181 lois au niveau international, entre l’interdiction du dépistage et de la médication psychiatrique des enfants dans le domaine de la santé mentale et la lutte pour faire respecter les droits des patients dans les hôpitaux psychiatriques et obliger des organismes de régulation du médicament à protéger le public contre les médicaments psycho-pharmaceutiques dangereux.

La commission possède plus de 250 branches dans 30 pays, faisant équipe avec des groupes ayant des buts similaires, ainsi que des rapporteurs et des bénévoles, afin d’éradiquer les abus psychiatriques une bonne fois pour toutes.

  • En Australie, par ses actions, la CCDH a fait interdire la pratique barbare du « sommeil profond » dans laquelle les patients absorbaient un cocktail de médicaments et recevaient des électrochocs sans qu’ils le sachent. En Italie, les actions de la CCDH ont mené à des perquisitions du gouvernement dans des hôpitaux psychiatriques et à la fermeture de ces établissements, et les patients ont alors pu recevoir des soins appropriés.
  • La CCDH a fait ressortir les actions frauduleuses de la plus grande chaîne privée de services psychiatriques des États-Unis qui avait touché plusieurs milliards de dollars illégalement, et 600 agents fédéraux ont fait une perquisition dans les divers services de cette chaîne dans 20 États, entraînant de nombreuses poursuites judiciaires, des millions de dollars d’amendes et la fermeture de la chaîne.
  • La CCDH a également travaillé avec des organismes de régulation du médicament pour que des avertissements sous forme d’encadrés noirs provenant de la FDA soient mis sur les emballages des médicaments psychiatriques dangereux. C’est une étape essentielle pour faire retirer du marché des médicaments néfastes.

Le nouveau centre de la CCDH, situé à côté du bâtiment de Scientology de Flag (le Flag Building) dans le centre ville de Clearwater, fait partie des six bâtiments essentiels consacrés aux programmes d’amélioration sociale parrainés par l’Église au service des membres de la région de Clearwater, symboles éloquents de participation aux actions d’amélioration menées dans la collectivité.

La CCDH de Floride jouait déjà un rôle important dans cet État pour contrer les abus psychiatriques. Quand la commission a appris que des psychotropes dangereux avaient été prescrits à 55 % des enfants placés dans des familles d’accueil en Floride, la commission a documenté ces abus qu’elle a transmis au ministère de la Santé, ce qui a permis de réduire de 75 % les prescriptions aux enfants de moins de six ans.

En plus, en travaillant de concert avec l’Assemblée législative de Floride, la CCDH de Floride a contribué au décret de promulgation d’une loi interdisant les écoles publiques de participer à la médication psychiatrique des enfants.

La CCDH de Floride a aussi fait interdire le dépistage des adolescents dans les écoles du comté de Pinellas, en 2005, grâce aux actions qu’elle a entreprises pour y mettre fin.

Le nouveau centre de la CCDH de Floride à Clearwater possède aussi son propre musée Psychiatrie : la vérité sur ses abus. Le musée présente l’histoire de la psychiatrie sans vernis au moyen de quatorze présentations audiovisuelles, dont chacune révèle un aspect des abus et des violations psychiatriques des droits de l’Homme.

L’exposition est bien plus qu’une présentation ; elle constitue un documentaire complet présentant l’histoire de la psychiatrie, et elle révèle ses origines pseudoscientifiques et ses abus choquants des droits de l’Homme, raison pour laquelle la CCDH a été créée.

À Los Angeles, au siège international de la CCDH, 200 000 visiteurs environ ont déjà visité le musée original Psychiatry: An Industry of Death qui est devenu une partie essentielle du programme d’études de plusieurs établissements d’enseignement de la région. Plus de 700 000 visiteurs ont déjà visité l’exposition itinérante Psychiatrie : la vérité sur ses abus dans des villes du monde entier.

La CCDH possède 7 documentaires primés ; 7 millions de DVD, en 18 langues, ont déjà sensibilisé 120 millions de personnes en révélant la surmédication du corps militaire, les dégâts irréparables causés par les électrochocs, ainsi que l’étiquetage et la médication des enfants.

Au centre de la CCDH de Clearwater, des avocats des droits de l’Homme travailleront de concert pour aider les personnes concernées de la région et d’ailleurs à divulguer les pratiques psychiatriques abusives et coercitives, coordonner des actions visant à mettre fin aux abus psychiatriques et s’assurer que la psychiatrie respecte la loi.

À cet effet, des espaces supplémentaires sont consacrés aux bénévoles enquêtant sur les abus, et servent à donner des séminaires et des ateliers pour informer les gens et les inviter à s’impliquer.

La CCDH a été cofondée en 1969 par l’Église de Scientology et le Dr Thomas Szasz, professeur émérite de psychiatrie, à une époque où les patients étaient entreposés dans des hôpitaux et dépouillés de leurs droits constitutionnels, civils et humains.

Cela fait plus de 30 ans que la CCDH de Floride est active dans la région de Clearwater.


Pour en savoir plus à propos de la Commission des citoyens pour les droits de l’Homme (CCDH) et du soutien apporté par l’Église de Scientology à la restauration des droits de l’Homme et de la dignité dans le domaine de la santé mentale.

Regarder cette vidéo

Ce nouveau centre de la CCDH compte parmi les six nouveaux centres dont le but est d’aider la collectivité de Clearwater et de la Baie de Tampa à résoudre les situations cruciales qui l’affectent. Ils comprennent :

  • Le nouveau centre des ministres volontaires de l’Église de Scientology, situé au centre ville, fait partie d’un mouvement international actif dans 120 pays et représente le service de secours indépendant le plus grand au monde. Les scientologues bénévoles de la région consacrent chaque année plus de 200 000 heures à aider leur prochain dans la Baie de Tampa, suivant la devise des ministres volontaires selon laquelle, peu importe le défi, « on peut y faire quelque chose ».
  • Le nouveau centre de l’association Tous unis pour les droits de l’Homme, campagne éducative active dans le monde entier visant à identifier et à protéger les droits de tous les citoyens, notamment les résidents du comté de Pinellas, où les statistiques de violations des droits de l’Homme et de traite d’êtres humains atteignent des niveaux des plus alarmants aux États-Unis. Ce centre a pour tâche de lutter contre ces abus inadmissibles.
  • Le nouveau centre de la Fondation pour un monde sans drogue, avec son programme international La vérité sur la drogue, a déjà sensibilisé 260 millions de personnes dans le monde. Le programme a pour objectif d’éradiquer la toxicomanie et de fournir aux jeunes des informations utiles sur les dangers de la drogue.
  • Un bâtiment est consacré au Chemin du bonheur, code moral non religieux présenté sous forme de préceptes et écrit par L. Ron Hubbard. Ces 21 préceptes ont été publiés en 112 langues et ont permis de ramener le calme au sein de populations déchirées par la violence, ainsi que la paix dans des régions ravagées par des conflits civils, et des millions de personnes ont retrouvé le sens de la dignité en les étudiant. Le nouveau centre de Clearwater fournira des repères moraux nécessaires pour améliorer les problèmes de société dans la région.
  • Le centre Criminon de Floride permettra à cette association de mener à bien sa mission consistant à remédier aux causes de la criminalité et à restaurer chez les délinquants le sens de la dignité et des valeurs morales au moyen de programmes fondés sur le bon sens.