SILICON VALLEY, CALIFORNIE

L’ENDROIT OÙ LA SPIRITUALITÉ COÏNCIDE AVEC L’INTELLIGENCE HUMAINE : LA NOUVELLE ÉGLISE DE SCIENTOLOGY OUVRE SES PORTES DANS LA SILICON VALLEY

La capitale mondiale du high-tech, renommée pour être le centre de la révolution numérique, accueille la technologie religieuse avancée de L. Ron Hubbard.

Il existe des endroits si spéciaux que leurs noms évoquent à eux seuls des images et des mots forts : Gettysburg, Stonehenge, le Parthénon, pour n’en nommer que quelques-uns... des endroits qui ont donné naissance à des légendes, des actes de bravoure et des récits.

Voici un autre endroit légendaire : la Silicon Valley, glissée entre la Baie de San Francisco et les montagnes de Santa Cruz. C’est là où l’ère du numérique s’est implanté et a pris de l’essor, où presque tout dans la civilisation humaine a été transformé par des puces informatiques et Internet, où la langue de l’avenir a été écrite avec des uns et des zéros.

David Miscavige, Président du conseil d’administration du Religious Technology Center, préside la cérémonie d’inauguration vibrante le dimanche 18 février, au cœur de la Silicon Valley.

Durant une fin de journée d’hiver très ensoleillée, le 18 février 2018, un autre épisode a été ajouté à la légende de la Silicon Valley. Dans un endroit spécial où la supériorité de l’intelligence était révérée, 2000 personnes se sont rassemblées pour célébrer l’autre dimension définissant l’humanité : l’esprit.

Il s’agissait de l’inauguration de l’Église de Scientology de la Silicon Valley. Le bâtiment de cette Église reflète le style et la culture du monde numérique : c’est une structure moderne étincelante de deux étages, d’une superficie de 4645 m², située à quelques minutes du centre de la ville de Mountain View au cœur de la Silicon Valley. À proximité se trouvent les campus tentaculaires et les complexes de bureaux abritant Googleplex, Microsoft, Apple, Intel, Tesla, Netflix et eBay.

« Voici, en effet, le lieu où la révolution de la “technologie numérique” peut se transformer en une évolution de la “technologie spirituelle” – tout cela au nom de l’ingéniosité humaine, de l’intelligence humaine et de la liberté personnelle », a déclaré David Miscavige, chef ecclésiastique de la Scientology, en inaugurant l’Église de la Silicon Valley, la 65ͤ org idéale existant maintenant dans le monde. Ces églises incarnent les doubles aspirations du fondateur de la Scientology, L. Ron Hubbard : des endroits optimums où les membres de la religion peuvent progresser sur le chemin spirituel appelé le Pont vers la liberté totale, et où des communautés entières peuvent être galvanisées pour participer à des croisades afin de combattre la drogue, les problèmes sociaux et les abus psychiatriques, et pour encourager l’éthique et la moralité, soutenir les droits de l’Homme et apporter leur aide en périodes de catastrophes.

Les églises sont un lieu de réunion des membres d’une communauté... et même plus, un endroit où l’intersection entre le mental, le corps et l’esprit est une réalité tangible. Comme David Miscavige l’a expliqué aux scientologues et aux alliés de l’Église, l’inauguration de la nouvelle Église de Scientology de la Silicon Valley permet d’établir un nouveau lien afin de libérer le plein potentiel de l’esprit dans ce nouveau millénaire.

L’inauguration de l’org idéale de la Silicon Valley revêtait un prestige unique. Une autre nouvelle Église de Scientology, à Salt Lake City, a aussi été inaugurée par David Miscavige durant ce même week-end. C’était la première fois que la Scientology ouvrait deux organisations idéales l’une après l’autre – témoignage de l’accélération des inaugurations des Églises et de l’essor mondial de la religion de Scientology.

Les scientologues de la Silicon Valley et de toute la région de la Baie ont apporté leur aide activement pendant des années à San Francisco, San Jose et Los Gatos. Les actions des paroissiens locaux et des bénévoles de l’Église ont permis de présenter la campagne « Tous unis pour les droits de l’Homme » à plus de 10 000 habitants pour qu’ils connaissent leurs droits. Le programme pour un monde sans drogue s’est avéré très efficace avec plus de 300 000 livrets La vérité sur la drogue distribués, contribuant à la chute du taux de criminalité liée à la drogue dans les quartiers à risque – une première depuis plus d’une dizaine d’années. Récemment, des ministres volontaires de Scientology ont apporté de l’aide aux équipes de secours qui luttaient contre les incendies de Sonoma County en 2017.

De nombreux responsables municipaux renommés de la Silicon Valley se sont joints à l’inauguration : James Sweeney, avocat actif dans l’Association politique afro-américaine de la Californie, le lieutenant Glenn Walsh, représentant de la Narcotics Officers’ Association de la Californie et du programme intensif contre le trafic de drogue, Anu Peshawaria conseillère auprès de la ville de Fremont, et la Révérende Alice Baber-Banks, pasteure de la Confrérie chrétienne et consultante des services médicaux pour enfants de la Californie.

James Sweeney a fait l’éloge de l’Église et de son soutien de la Commission des Citoyens pour les droits de l’Homme (CCDH), commission qui se bat contre la surmédication des enfants adoptés, en Californie. « L’Église de Scientology fait preuve d’un dévouement incessant envers l’humanité, a-t-il dit. C’est ce que j’appelle une “ténacité de bouledogue” pour soutenir les personnes bienveillantes. J’ai eu la chance de voir cela de très près. En fait, je suis descendu dans l’arène. Nous nous sommes battus et nous avons obtenu un changement permanent sous forme de loi pour freiner la surmédication de nos enfants dans notre pays. »

Le lieutenant Walsh a parlé de sa participation de longue date au programme pour un monde sans drogue parrainé par l’Église de Scientology : « J’ai vu à quel point les drogues détruisaient les gens. La drogue ne se soucie ni de votre religion, ni de vos finances, ni de votre sexe, ni du nombre d’amis que vous avez sur Facebook. Eh bien, cela s’arrête ici, cela s’arrête maintenant, et cela s’arrête avec le programme pour un monde sans drogue et l’Église de Scientology. Vous avez bâti un mouvement qui peut faire reculer cette vague de toxicomanie. »

Anu Peshawaria a dit à l’auditoire : « Je crois que l’Église de Scientology peut accélérer le processus de guérison de chaque citoyen de la Silicon Valley. Cela me donne beaucoup d’espoir de voir vos programmes ouvrir ici la voie vers une vie meilleure. » Comme cette région est connue pour ses idées novatrices, elle a ajouté, bien à propos : « Aujourd’hui, nous célébrons un tout nouveau modèle de possibilités. Après tout, c’est la religion du 21ͤ  siècle – l’Église de Scientology ! »

La pasteure Baber-Banks a raconté son partenariat avec les scientologues pour défendre le rassemblement des communautés au moyen d’une collaboration interconfessionnelle. Elle a mentionné : « J’ai entendu parler de l’Église de Scientology au Bureau interconfessionnel, quand je l’ai rejoint, il y a plus d’une dizaine d’années. C’était très stimulant de voir 10 chefs religieux autour d’une table, tous d’apparences différentes, agissant différemment, pensant différemment. Mais quand nous avons terminé de prier l’un avec l’autre et pour l’autre, nous ne faisions qu’un… la façon dont nous nous traitions les uns les autres, c’est comme si nous étions unis. Oui, c’est le genre d’Amérique que nous voulons tous, qui prend vie sous nos yeux, à l’Église de Scientology.

« Au nom de la fraternité éternelle, a-t-elle ajouté, élevons-nous et célébrons cette journée merveilleuse et cette inauguration glorieuse. Unissons-nous pour créer un meilleur pays et un monde meilleur ! »


Les visiteurs arrivent à la nouvelle Église de Scientology de la Silicon Valley en traversant une spacieuse cour bordée d’une palmeraie. Ils pénètrent dans un centre d’information qui leur offre une présentation de la Dianetics et de la Scientology. Plus de 500 films d’information, en 17 langues, présentent les croyances et les pratiques de la religion de Scientology, ainsi que la vie et le legs de son fondateur, L. Ron Hubbard.

Le centre d’information décrit aussi les nombreuses initiatives humanitaires que la Scientology soutient. Elles comprennent une initiative mondiale d’éducation aux droits de l’Homme ; des programmes d’information contre la drogue, de prévention et de réhabilitation des toxicomanes ; un réseau international de centres d’alphabétisation et d’apprentissage ; et le corps des ministres volontaires de Scientology, qui est devenu le plus grand mouvement indépendant de secours d’urgence dans le monde.

La chapelle de la nouvelle Église de Scientology de la ville accueille les paroissiens à l’occasion du service dominical, des mariages et des baptêmes, de même que de nombreuses autres activités pour la collectivité, comme des banquets, des séminaires et des ateliers ouverts aux membres de toutes confessions.

L’élégant Bayshore Café – avec sa terrasse – est un lieu de rassemblement pour ceux qui participent à des activités à l’Église, aussi bien que pour les paroissiens qui prennent des pauses durant leurs services de Scientology.

Cette nouvelle Église propose tous les services d’introduction existants. L’après-midi, le soir et le week-end, les visiteurs assistent fréquemment à des séminaires de Dianetics et de Scientology qui offrent un aperçu des principes fondamentaux et de leur application dans la vie et leur proposent une série de cours d’amélioration de la vie de Scientology pour les aider à améliorer différents aspects de leur vie.

De plus, l’Église de la Silicon Valley possède de nombreuses pièces spécialement aménagées afin d’offrir des conditions idéales pour l’audition (conseil spirituel) de Scientology. Plusieurs salles de cours sont consacrées à la formation d’auditeurs (conseillers spirituels), aux scientologues qui étudient les techniques d’audition afin d’aider les autres à parvenir à la liberté spirituelle.


L’inauguration de la nouvelle Église de Scientology de la Silicon Valley a lieu durant une période de très grande expansion de la religion de Scientology, qui compte plus de 65 nouvelles Églises de Scientology, telles que celles de Los Angeles à Tampa, de Londres à Milan, de Tel Aviv à Tokyo et de Kaohsiung à Bogotá, dont 19 se trouvent à l’ouest des États-Unis.

Au cours des douze derniers mois, de nouvelles Églises de Scientology ont été inaugurées à Auckland, en Nouvelle-Zélande, dans la vallée de San Fernando en Californie, à Miami en Floride, à Copenhague au Danemark, à Dublin en Irlande, à Birmingham au Royaume-Uni, à Amsterdam au Pays-Bas, à Johannesburg Nord en Afrique du Sud et à Salt Lake City dans l’Utah.

D’autres églises de Scientology vont ouvrir leurs portes en 2018 dans de grandes villes d’Europe, d’Amérique Latine, d’Amérique du Nord, d’Afrique et d’Australie.