JOHANNESBOURG, AFRIQUE DU SUD

UN ESPRIT DE FÊTE : JOHANNESBOURG ACCUEILLE UNE NOUVELLE ÉGLISE DE SCIENTOLOGY LORS D’UNE CÉLÉBRATION ÉCLATANTE

L’Église de Scientology couronne une saison d’expansion avec une inauguration dynamique dans les collines nord de la « Cité de l’or » de l’Afrique du Sud, Johannesbourg.

Sortant des ombres du passé, une nouvelle génération capable de s’exprimer elle-même jaillit et crée une terre caractérisées par la liberté d’expression et de conscience spirituelle ; un nouvel Afrique du Sud.

Historiquement reconnue comme le berceau de l’humanité et maintenant connue pour son énergie inéluctable et vigoureuse, cette ville autrefois divisée, Johannesbourg (Joburg) continue d’être à l’avant-garde de changements unifiés. Parmi les 50 villes du monde les plus importantes pour sa taille et son commerce, cette capitale du panafricanisme est le foyer de nombreuses forces créatives et culturelles, d’individus et d’organisations déterminés à ouvrir un chemin meilleur et plus lumineux vers la réussite communautaire.

Menant la cérémonie d’ouverture, M. David Miscavige, président du conseil d’administration Religious Technology Center, a souhaité la bienvenue à tous ceux présents durant la célébration éclatante, le Samedi 23 décembre.

Cet esprit d’innovation et d’espoir a raisonné lors d’un doux samedi après-midi à Johannesbourg Nord alors que plus de 1 500 scientologues et invités se sont rassemblés pour consacrer l’Église de Scientology resplendissante sur les collines de Randburg.

Pour célébrer l’ouverture, M. David Miscavige, le leader ecclésiastique de la religion de Scientology, a accueilli les participants en référant au souhait, vieux de 50 ans, du fondateur de la Scientology, L. Ron Hubbard (LRH). Insuffler à un Afrique du Sud ségrégué, bon sens et orientation. « Si quelqu’un demande ce que signifie de suivre le rêve de LRH “Un homme, une voix” à “un pays, un but” et de African Power à African Pride ; Afrique pour toujours à Afrique en vie, eh bien, tout ce que vous avez à faire est de considérer ces mots “Afrique éternellement” et “Afrique indéfiniment” car c’est là que les portes aux lions deviennent les portes vers l’infini. »

La grande cérémonie d’ouverture a été mise en valeur par la créativité et l’expression dynamique, dirigée par la magie des sons des djembés accompagnés de danseurs traditionnels et des mélodies d’une chorale locale. Les festivités se sont bientôt transformées en un chœur de dignitaires des quatre coins de Johannesbourg et du Gauteng qui ont accueilli l’Église et ont prédit un avenir favorable après la coupe de son ruban rouge géant.

C’est après tout, un futur né de l’héritage humanitaire mené par l’Église dans la province du Gauteng. En fait, la campagne des droits de l’homme subventionnée par la Scientology, a inspiré un mouvement des droits dans le Gauteng, où plus de 40 000 personnes ont découvert leurs droits. Il y a aussi le programme Un monde sans drogue où, ne serait-ce qu’à Johannesbourg, plus de 300 000 livrets La vérité sur la drogue ont été distribués, contribuant à une baisse de la criminalité dans l’ensemble des zones à haut risque, la première en plus de dix ans.

La nouvelle Église est à la fois là pour accueillir une communauté de Scientology florissante et continuer un héritage humanitaire. Située à l’angle de Bram Fischer et Hunter Street à Randburg, cette immense propriété de 6 500 mètres carrés qui s’étend sur un hectare sur l’un des sommets de la ville et qui surplombe Johannesbourg, est conçue expressément pour vous servir.

Cet engagement de service fut le fil commun présent parmi les fonctionnaires de la ville et des provinces, présent pour accueillir la nouvelle installation, notamment : le Chef Fanie du conseil traditionnel Zalisidinga African, M. Martin Mande, conseiller d’Afrique du Sud à l’ONU pour les réfugiés, Mme Amy Fakude, la présidente honoraire du Parlement de Gauteng pour les femmes, et Pasteur Errol Jacobs de la confrérie de l’El Dorado. Ils ont tous parlé de leur interaction avec des paroissiens et des bénévoles qui participaient aux programmes de l’église.

Chef Fanie, du conseil traditionnel Zalisidinga African, a fait part de ses expériences avec la technologie de LRH à la foule : « J’ai d’abord découvert votre technologie au travail, dans les cantons entourant Johannesbourg. Malgré leur simplicité, ces outils ont apporté à ces gens de la confiance, de l’honnêteté et de l’honneur …C’était magique. J’ai donc moi-même commencé à suivre les cours et, étape par étape, vous m’avez appris cette « magie ». Et très bientôt, j’ai eu le sentiment de pouvoir aider mon peuple, parce qu’après avoir étudié tous les 19 cours, je suis devenu le chef de toutes les réponses. »

M. Martin Mande, conseiller d’Afrique du Sud à l’ONU pour les réfugiés, a parlé de l’Église et son rôle qui permet aux personnes du Gauteng d’envisager de nouvelles réalités : « Là où d’autres ont une mentalité statique, vous avez une vision révolutionnaire. Vous élevez les âmes vers les droits de l’homme. Nous devons maintenant établir des clubs des droits de l’homme partout, dans les écoles, dans les organisations et dans les églises dans chaque communauté. Et ainsi, de cette façon, de sa tête à son cœur, l’Afrique peut être en vie et libre avec des droits de l’homme pour l’avenir. »

La présidente honoraire du Parlement de Gauteng pour les femmes, Mme Amy Fakude, a mis l’accent sur Le chemin du bonheur de L. Ron Hubbard et sa capacité d’aider une génération : « Avant, des filles de seulement 12 ans tombaient enceintes… Maintenant, elles sont protégées par leur nouvelle intégrité. Et là où les jeunes hommes pensaient que voler était acceptable car, « ils reprenaient ce qui leur avait appartenu » eh bien maintenant ils reprennent leur amour-propre. Je vous le dis, avec Le chemin du bonheur, nous redonnons à l’Homme son humanité »

Et enfin, le Pasteur Jacobs a dit qu’il était l’un des sept hommes de religion dans sa famille et chacun d’entre eux ont vu une régression de la moralité et de la bonté : « nous prêchons, et nous enseignons, pour voir le monde disparaître sous nos pieds. Les parents, les écoles, les directeurs, ils viennent me voir et me disent “S’il vous plaît Pasteur, j’ai besoin de votre aide.” Mais où puis-je les référer ? Eh bien, il y a quelques années, je n’aurais pas pu vous dire où ni à qui, mais maintenant je sais, et c’est une bénédiction. Parce que j’ai trouvé la Dianetics et l’Église de Scientology, et tout ce que vous apportez à ce monde. »


La nouvelle Église de Johannesbourg Nord offre aux visiteurs une introduction à la Dianetics et à la Scientology, qui commence par le centre d’information pour le public. Ses panneaux informatifs présentent plus de 500 films portant sur les croyances et les pratiques de la religion de Scientology, ainsi que sur la vie et l’héritage de son fondateur, L. Ron Hubbard.

Le Centre d’information détaille également les nombreux programmes humanitaires soutenus par la Scientology. Ceux-ci incluent une initiative mondiale d’éducation aux droits de l’Homme ; des programmes d’information contre la drogue, de prévention et de réhabilitation des toxicomanes ; un réseau international de centres d’alphabétisation et d’apprentissage et le programme des ministres volontaires de Scientology, mouvement indépendant de secours d’urgence qui a pris une ampleur considérable dans le monde entier.

C’est dans la chapelle de Johannesbourg Nord que sont donnés les différents services et cérémonies de Scientology, comme les services dominicaux, les mariages et les baptêmes. Il sera également l’hôte d’événements communautaires, ouvert aux membres de toutes les confessions. Les nouveaux locaux comprennent en outre plusieurs salles pour les séminaires et les cours, en plus d’un étage entier dédié à l’audition de Scientology (conseil spirituel).


L’inauguration de la nouvelle Église de Scientology de Johannesbourg Nord arrive durant une période d’expansion extraordinaire pour la religion avec plus de 60 nouvelles Églises de Scientology de Los Angeles à Tampa, Londres à Milan, de Tel Aviv à Tokyo et Kaohsiung à Bogota. Au cours des dix dernières années, ces inaugurations ont conduit à un essor mondial de la religion à une vitesse qui dépasse celle des 50 années précédentes combinées.

En 2017, les inaugurations de nouvelles Églises de Scientology ont eu lieu à Auckland, en Nouvelle-Zélande, la vallée de San Fernando en Californie, Miami en Floride, Copenhague au Danemark, Dublin en Irlande, Birmingham au Royaume-Uni et Amsterdam au Pays-Bas.

D’autres Églises de Scientology vont ouvrir leurs portes en 2018 dans des centres culturels très actifs, en Europe, en Amérique du Nord et en Australie.