Comment la Dianétique fonctionne-t-elle ?

COMMENT LA DIANÉTIQUE FONCTIONNE-T-ELLE ?

Dans La Dianétique : la puissance de la pensée sur le corps, L. Ron Hubbard a écrit : « La source de l’aberration consiste en un sous-mental insoupçonné jusque-là, qui se situe, ainsi que tous ses enregistrements, au-dessous de ce que l’Homme considère être son mental “conscient”. La notion de mental inconscient est remplacée, en Dianétique, par la découverte que le mental “inconscient” est le seul à toujours rester conscient. Ce sous-mental s’appelle le mental réactif. »

Le mental réactif n’enregistre pas les souvenirs tels que nous les connaissons. Il enregistre un type particulier d’images mentales, appelées engrammes. Un engramme est l’enregistrement complet, dans les moindres détails, de toutes les perceptions présentes durant un moment d’« inconscience » partielle ou complète.

L’« inconscience » peut être causée par le choc d’un accident, l’anesthésie d’une opération, la douleur d’une blessure ou le délire dû à une maladie. Pendant les moments où le mental analytique est partiellement ou totalement débranché, le mental réactif prend le relais. L’engramme se trouve en dessous du niveau de conscience de l’individu, mais il peut être activé de façon à imposer son contenu et peut provoquer des peurs, des émotions, des douleurs et des maladies psychosomatiques non évaluées et non désirées.

Durant la procédure de Dianétique, la personne raconte un incident d’ « inconscience » du début à la fin, jusqu’à ce que l’engramme soit réduit, c’est-à-dire que toute la charge ou la douleur est retirée d’un incident, ou effacée, le faisant disparaître à jamais. Dans les deux cas, l’individu est libéré de l’effet aberrant de l’incident et peut éprouver un immense soulagement et une élévation de son ton émotionnel.

C’est le miracle de la Dianétique.