Comment la Scientologie a-t-elle commencé ?

COMMENT LA SCIENTOLOGIE A-T-ELLE COMMENCÉ ?

L. Ron Hubbard commença ses recherches sur le mental et l’esprit en 1923. Elles aboutirent en 1938 à la rédaction d’un manuscrit intitulé « Excalibur ». C’est dans cette œuvre inédite que le mot Scientologie est apparu pour la première fois. Il y décrit ce qu’il appelle « l’étude de savoir comment savoir ». Il décida de ne pas publier ce livre car « “Excalibur” ne contenait aucune sorte de thérapie. C’était juste une discussion sur les éléments dont se compose la vie ». En conséquence, « j’ai ensuite décidé d’aller de l’avant. »

Le fait qu’il soit « allé de l’avant » nous a donné la Dianétique, un sujet qui s’inséra dans le domaine bien plus vaste de la Scientologie afin de fournir une sorte de « thérapie » que le grand public pourrait employer aisément. Donc, en 1947, il écrivit un manuscrit décrivant en détail quelques-unes de ses découvertes en Dianétique. Bien qu’il ne fut pas publié à l’époque, le manuscrit circula parmi ses amis et ses collègues qui le copièrent et se le passèrent de main en main. (Ce travail a finalement été publié en 1951, sous le titre de La Dianétique : la thèse originelle.)

Comme des copies du manuscrit continuaient de circuler, L. Ron Hubbard a commencé à recevoir une avalanche de lettres demandant des informations complémentaires. Il se retrouva rapidement contraint de passer son temps à répondre à son courrier et décida alors d’écrire un ouvrage plus complet sur le sujet La Dianétique : La puissance de la pensée sur le corps.

Publié le 9 mai 1950, il a déclenché une tempête d’enthousiasme populaire, et a immédiatement rejoint la liste des best-sellers du New York Times où il resta pendant 28 semaines consécutives. En tant que tel, il a été le premier livre sur le mental le plus vendu et l’est encore aujourd’hui. Il comprenait la découverte du mental réactif, la source cachée des cauchemars, des peurs irrationnelles, des troubles et de l’insécurité.

Pourtant, L. Ron Hubbard n’a jamais considéré la Dianétique comme un terme à ses recherches, mais plutôt comme un tremplin pour la découverte et l’isolement d’une source de vie longtemps recherchée. Et en effet, les techniques de la Dianétique fournissent les moyens par lesquels les praticiens ont commencé à découvrir les vies passées. C’est en mettant l’accent sur l’application et la recherche, qu’est apparu l’accomplissement de ce qui est connu comme l’extériorisation, démontrant que l’esprit est bien séparable du corps et du mental : la religion de Scientologie était née.

Par la suite, L. Ron Hubbard a continué à chercher plus profondément dans la nature spirituelle de l’Homme, en documentant ses découvertes avec des milliers de conférences enregistrées, de films, d’articles et de livres.

Pour présenter ces découvertes, il a littéralement fait le tour du globe. Ainsi des Églises de Scientologie ont ouvert sur quatre continents. Les bureaux centraux se trouvent au sud de l’Angleterre.

Pendant les années qui suivirent, L. Ron Hubbard continua ses recherches, jusqu’à son décès en 1986.

Son legs comprend des dizaines de millions de mots publiés, de conférences enregistrées et de films. Avec plus de 250 millions d’exemplaires de ses livres et conférences en circulation, il a inspiré un mouvement sur tous les continents et à travers toutes les cultures.