La séance d’audition

LA SÉANCE D’AUDITION

La période de temps durant laquelle un auditeur audite un préclair s’appelle une séance d’audition. Une séance a lieu à une heure déterminée par l’auditeur et le préclair.

L’audition fait appel à des procédés : des questions posées ou des instructions données par l’auditeur. Elles visent à aider le préclair à trouver des zones de tourment spirituel, à découvrir des choses à son sujet et à s’améliorer. Les procédés d’audition sont très, très nombreux et chacun d’eux permet d’accroître son aptitude à faire face à une partie de sa vie et à la gérer. Quand l’objectif spécifique d’un procédé est atteint, on met fin à ce procédé et on peut en parcourir un autre qui traite d’un aspect différent de la vie de la personne.

On pourrait bien sûr poser un nombre infini de questions — ce qui pourrait aider ou non une personne. L’accomplissement de la Dianétique et de la Scientologie est que L. Ron Hubbard a trouvé les questions et instructions exactes menant à la liberté spirituelle.

Les questions ou les instructions du procédé amènent l’individu à inspecter une facette précise de son existence. Naturellement, ce que l’on trouve varie d’une personne à une autre, les expériences étant différentes. Quels que soient le passé ou l’expérience du préclair, on l’aide à détecter non seulement des zones de bouleversements ou de difficultés spirituelles dans sa vie, mais aussi à en localiser la source. Ainsi, on le libère de barrières indésirables qui inhibent, stoppent ou réduisent les aptitudes. Par conséquent, la personne devient plus intelligente et plus compétente spirituellement.

La technologie de l’audition est invariable. Il n’y a pas de résultats fortuits ni d’applications aléatoires. L’audition n’est pas une période de vague « association libre ». Chaque procédé est conçu de façon exacte, de même que son application. Il permet d’atteindre un résultat précis lorsqu’il est administré de façon correcte.

L’audition de Scientologie peut faire passer quiconque d’un état de non-être spirituel à une reconnaissance de sa véritable nature spirituelle.