Comment fonctionne l’électromètre

COMMENT FONCTIONNE L’ÉLECTROMÈTRE

Quand l’électromètre est en marche et qu’on tient les électrodes, un minuscule flux d’énergie électrique (environ 1,5 volt, moins que la pile d’une lampe de poche) passe par les fils de l’électromètre et à travers le corps, avant de revenir à l’électromètre. Il s’agit d’un flux d’énergie si faible qu’on ne ressent aucune sensation physique lorsqu’on tient les électrodes.

Les images du mental contiennent de l’énergie et de la masse. L’énergie et la force de ces images d’expériences dou­loureuses ou bouleversantes peuvent avoir un effet nuisible sur quelqu’un. Cette force ou énergie néfaste se nomme charge.

Lorsqu’une personne tenant les électrodes pense à quelque chose, regarde une image, refait l’expérience d’un incident ou déplace une partie du mental réactif, elle remue et change bel et bien de la masse et de l’énergie mentales. Ces modifications dans le mental influencent le minuscule flux d’énergie électrique généré par l’électromètre. D’où le déplacement de l’aiguille sur l’écran. Les réactions de l’aiguille sur l’électromètre disent à l’auditeur où se situe la charge, qui doit alors être traitée avec l’audition.

Les différents mouvements de l’aiguille ont des significations exactes. La compréhension complète de chacun d’eux fait partie du savoir-faire de l’auditeur. En utilisant l’électromètre, ce dernier s’assure que le procédé s’attaque à la zone appropriée afin de décharger l’énergie néfaste reliée à cette partie du mental réactif du préclair. Quand la charge diminue, la personne augmente son aptitude à penser clairement dans ce domaine et son potentiel de survie augmente de façon proportionnelle. Suite à cela, le préclair découvre de nouveaux aspects de sa vie et de lui-même. Ces nouvelles réalisations au sujet de l’existence sont les jalons qui mesurent ses victoires.

Ces réalisations le mènent à un plus haut niveau de conscience spirituelle et il s’ensuit qu’il a une plus grande aptitude à réussir.