LOS ANGELES, CALIFORNIE

Le moment de célébrer : la Scientology rend hommage à une année de croissance record et accueille un 2018 plein de potentiel

Des milliers de personnes avec une joie évidente ont célébré la nouvelle année qui était le reflet d’une série d’accomplissements effrénés au nom d’un monde meilleur.

L’atmosphère était électrique et la hâte presque tangible lorsqu’un nombre record de scientologues se sont réunis dans l’auditorium du Shrine pour la célébration en direct du Nouvel an de Scientology. L’occasion a marqué la fin d’une année 2017 miraculeuse - c’était sans aucun doute le moment de célébrer une saison de buts accomplis, de cibles atteintes et naturellement le moment venu de fixer de nouveaux objectifs.

M. David Miscavige, le président du conseil d’administration du Religious Technology Center, a présenté la célébration du Nouvel An 2018.

« Et oui, ce soir nous célébrons une nouvelle année et nous disons au revoir à une autre », a déclaré M. David Miscavige, chef ecclésiastique de la religion de Scientology. « Pendant que certains racontent des histoires de la nuit des temps, du seigneur du temps, des temps immémoriaux, de temps inconcevables, maintes et maintes fois et “juste dans les temps”, eh bien, nous faisons exception à la règle qui dit que : “Le temps n’attend pour personne”, simplement parce que le temps est toujours de notre côté. Alors, que n’importe qui d’autre passe “des temps difficiles” à comprendre qui nous sommes à la lumière de tout ce que nous avons accompli dans les douze derniers mois, ça mes amis, c’est l’heure du show ! »

Et c’est avec ces mots que M. Miscavige a introduit cette célébration magnifique qui vibrait d’enthousiasme alors qu’à l’écran, les point forts étaient présentés minute par minute. Cette année sans pareille fut marquée par des accomplissements records les uns après les autres. Plus de nouvelles mirent les efforts humanitaires de renommée internationale de l’Église ainsi qu’un nombre vertigineux de 46 000 mètres carrés voués aux nouvelles Églises l’an passé, sous les feux de la rampe. Le parcours glorieux des inaugurations de 2017 inclut :

  • Le 21 janvier, inauguration d’une nouvelle Église pour l’une des plus vieilles congrégations de Scientology parmi les grandes capitales de l’hémisphère Sud, Auckland, en Nouvelle-Zélande.
  • Le 19 mars, sacre de la plus grande Église de Scientology d’Amérique du Nord, au cœur de la vallée de San Fernando.
  • Le 29 avril, consécration d’une imposante Église de six étages sur la US Highway 1, dans le quartier de Coconut Grove à Miami.
  • Le 27 mai, inauguration au Danemark d’un monument historique et la nouvelle Église de Scientology de Copenhague, sur la célèbre rue piétonne.
  • Le 14 octobre, le ruban est coupé pour une nouvelle Église et son centre communautaire destiné à offrir les programmes subventionnés par la Scientology. C’est aussi un centre pour les activités civiques et un lieu de rassemblement pour renforcer les communautés de Dublin et de toute l’Irlande.
  • Juste une semaine plus tard, le 21 octobre, l’inauguration de la nouvelle Église de Scientology de Birmingham, un lieu historique entièrement restauré, sur une propriété de presque 3 hectares au cœur des Midlands.
  • Et le week-end suivant, le 28 octobre, le baptême d’un nouveau phare, l’Église de Scientology d’Amsterdam sur le « Kilomètre de la Connaissance. »

Cette vague d’expansion incessante a continuer d’entrainer la reconnaissance de la religion de Scientology dans des pays du monde entier. En effet, pour couronner les réalisations immenses de 2017, M. Miscavige a annoncé à la foule survoltée, un accomplissement épique dans le sillage des reconnaissances religieuses de la république de Macédoine et de la Colombie. Parce que, le 30 octobre 2017, le Mexique octroie la pleine reconnaissance religieuse à l’Église de Scientology - un triomphe historique pour la Scientology et la liberté de religion.

Une vue d’ensemble sur la technologie de L. Ron Hubbard stimulant une résurgence culturelle et qui ponctua les déclarations et les présentations de la soirée avec notamment :

  • L’Association pour une vie et une éducation meilleures (ABLE) – cette organisation dirige des programmes laïcs et de bienfaisance qui emploient des stratégies aux effets transformateurs pour surmonter et éliminer la toxicomanie, l’illettrisme et la criminalité. Dans l’East Sussex de Angleterre, où un pensionnat prestigieux qui suit un cursus reconnu par l’état, fondé sur la technologie de l’étude de L. Ron Hubbard, obtient des tests de 70 pour 100 au-dessus de la moyenne du pays et inspire ainsi une nouvelle génération de penseurs britanniques. À Tegucigalpa, au Honduras, où une ministre du gouvernement utilise Le chemin du bonheur et ses 21 préceptes d’une valeur morale universelle, dans 2000 écoles parmi les plus violentes du monde et qui fut suivi par une chute de 20 pour cent du taux de criminalité. Et en Europe continentale où grâce à un réseau de 20 centres Narconon de réhabilitation, 40 000 personnes ont été sauvées de la dépendance.
  • L’Institut mondial des entreprises de Scientology (WISE) – parmi les histoires de cette année sur la technologie de L. Ron Hubbard pour la prospérité des affaires, nous avons un cadre du centre de la Floride qui a utilisé les outils administratifs pour améliorer la joie de vivre dans un parc d’attraction, à la croissance la plus rapide d’Amérique. De même, Une entrepreneuse en Afrique du Sud a appliqué la tech d’admin de LRH à un ensemble de mines de granit endormies, ce qui généré une expansion multiplié par 40 en seulement trois ans et a fourni la meilleure qualité de granit à plus de 750 sociétés internationales. Puis il y a un chef d’entreprise japonais qui utilise maintenant des compétences organisationnelles pour la récolte, le contrôle de qualité et l'emballage de thé vert avec un total de 77 produits et trois millions de kilos de thé par an, ce qui en fait ainsi la première compagnie de thé vert dans le monde.
  • La Ligue ecclésiastique Hubbard internationale des pasteurs (I HELP) et Scientology Missions International (SMI) – Le fer de lance de la Scientology au nom de l’humanité. Les résultats inspirants présentés à la soirée ont inclus un médecin indien qui a formé un groupe d’étudiants de divers religions pour finalement sensibiliser 200 000 sikhs, musulmans, hindous et chrétiens sur la Dianetics : la puissance de la pensée sur le corps. À Quito en Équateur, en plein milieu d’un couloir de la cocaïne où ils transforment des enfants de six ans en consommateurs, la directrice de la mission a établi un partenariat avec la police nationale, pour inonder sa ville avec les programmes humanitaires parrainés par la Scientology et finalement atteindre 40% de la nation. Pour finir, il y avait trois nouvelles missions de Scientology remarquables qui ont ouvert au cours des derniers mois ; Louisiane aux États-Unis, Senigallia en Italie et Taichung à Taïwan et chacune a quintuplé depuis l’inauguration.

Un nombre record de power membres actifs à l’extérieur ont été honorés (Power FSM). Ils venaient de 37 nations et furent décernés ce prix pour avoir fait commencer au moins 100 personnes sur le Pont vers la liberté totale. De plus cette année a vu un nombre sans précédent de quatre personnes qui ont atteint le statut d’Élite FSM et ils ont reçu ce prix pour avoir aidé 1 000 personnes à monter sur le Pont.

Avec une apothéose pleine de flashs lumineux, de confettis et de mélodies entrainantes, le rideau est tombé sur célébration extraordinaire et 12 mois spectaculaires pour la religion qui pouvaient à peine être annoncés en une seule soirée. Si 2017 est un indice, il n’est pas surprenant que les milliers de Scientologues présents anticipent déjà 2018 comme l’année qui va surpassée tous les records.