Les Caraïbes

UN FUTUR ILLIMITÉ : L’ANNIVERSAIRE DU VOYAGE INAUGURAL DU FREEWINDS UN RÉCAPITULATIF DE 12 MOIS TRANSCENDANT POUR LA SCIENTOLOGY

Les scientologues les plus dévoués au monde ont largué les amarres pour une semaine de croisière afin de célébrer nos victoires et dresser les plans pour une grande année à travers les sept mers.

Sainte-Lucie—une nation insulaire des Caraïbes célèbre pour sa paire de montagnes volcaniques coniques, les plages, les récifs et sites de plongée, les villages de pêche, et la forêt tropicale à l’intérieur des terres qui mène à des chutes d’eau en bord de falaises—est un paysage digne d’une carte postale parfait pour que plusieurs centaines de scientologues les plus dévoués se rassemblent. Ils se sont réunis pour un séminaire d’une semaine à bord du légendaire vaisseau de 134 mètres de long, le Freewinds, une retraite religieuse de l’Église de Scientology lors de la célébration du 29e anniversaire du voyage inaugural.

En effet ce n’était pas une croisière ordinaire, les personnes à bord forment un groupe qui a été le fer de lance de l’expansion de l’Église à travers la création de nouvelles Églises de Scientology dans leur zone respective.

De plus, la semaine de rassemblement est menée par le chef ecclésiastique de la religion, M. David Miscavige, donc, de nouveau, ce n’est pas une croisière ordinaire.

La semaine a été lancée par M. Miscavige récapitulant quelques-uns des points forts de l’année :

M. David Miscavige, le chef ecclésiastique de la religion de Scientology, a été accueilli avec enthousiasme par un auditoire de scientologues passionnés alors qu’il arrivait sur scène pour la soirée de présentations.
 
 

« Depuis la dernière fois que nous nous sommes rencontrés, notre système solaire des Églises inclut maintenant : Budapest en Hongrie, Harlem à New York, San Diego en Californie, et la frontière de notre monde terrestre à Auckland en Nouvelle-Zélande, » a-t-il annoncé avant de décrire les inaugurations des plus récentes Église San Fernando Valley en Californie, Miami en Floride, Copenhague au Danemark.

Mais il ne s’agit pas simplement regarder en arrière lors de cette convocation a dit M. Miscavige à l’assemblé. C’est la semaine qui établit le programme pour les scientologues dans le monde entier pour continuer les records battus en matière d’expansion et qui a fait de la religion un phénomène mondial en plein essor et qui va vers le haut.

Durant le reste de l’année, le Freewinds enregistre et planifie les activités de diffusion des programmes humanitaires et éducatifs dans les Antilles et en Amérique Latine tout en dispensant ses services spirituels aux scientologues des niveaux les plus avancés.

Mais durant cette semaine, les invités à la croisière annuelle ne célébreront pas seulement leur bon travail au nom de l’Église, mais établiront les cibles, planifieront et mettront en action l’expansion future tout en participant aux extraordinaires soirées, chacune avec une expérience unique et une concentration frappante.

EN L’HONNEUR D’UN BATEAU CONÇU POUR UN OBJECTIF HUMANITAIRE

Quand M. Miscavige a salué l’auditoire lors de la première soirée, il a aussi rendu hommage au Freewinds, dont l’équipage—y compris les cinq capitaines au long cours et les 133 marins certifiés—représente un nombre impressionnant de 5 000 années d’expérience en mer. Le bateau, a-t-il déclaré, a été pratiquement reconstruit depuis son voyage inaugural, devenant ainsi « le navire le plus sûr sur les sept mers. »

Mais la sécurité n’est pas sa seul caractéristique, et n’est pas ce qui le rend attirant. C’est en fait sa mission pour l’humanité alors qu’il navigue dans les eaux bleues azur des Caraïbes.

Des campagnes des droits de l’Homme atteignant les habitant de l’île sous le vent de Saint-Vincent, l’éducation sur la drogue passant sur les chaînes de télévisions de Bonaire et à la radio pour contrer l’utilisation endémique de la drogue, et l’éducation des valeurs morales avec Le chemin du bonheur, qui a gagné d’incroyables éloges du ministère de la justice d’Aruba.

En fait, la valeur de la mission du Freewinds a été reconnue à plusieurs reprises dans des témoignages de reconnaissance des autorités qui ont personnellement vu les bienfaits.

L’interaction du Freewinds et de son équipage avec la société montre : « Qu’ils ne tendent pas simplement une main ou font une faveur, mais assument une responsabilité sociale », a dit le Ministre de l’infrastructure et des ports lors d’une une vidéo en l’hommage du Freewinds. « Cette passion est faite d’amour, de sincérité, d’amitié et de bonheur véritables. »

Un spécialiste de la Barbade a ajouté : « Le Freewinds ne fait pas que venir pour rester un moment et repartir. Ils cherchent des endroits où le Freewinds peut aider. Et il ne s’agit pas que d’une aide financière. Il s’agit d’aider à trouver des solutions aux préoccupations et problèmes.

Et finalement, un représentant du ministère du tourisme de Saint-Christophe-et-Niévès a déclaré : « Même si nous ne le disons pas suffisamment souvent, ou assez fort, rappelez-vous, les Caraïbes apprécient le Freewinds. »

UNE SOIRÉE EN L’HONNEUR DU FONDATEUR L. RON HUBBARD

La nuit suivante, les invités ont eu droit à une présentation biographique en l’honneur de L. Ron Hubbard (LRH). C’est une soirée qui a informé et impressionné ceux qui étaient présents avec de nombreuses histoires inédites sur le legs de M. Hubbard. Des histoires présentées par le biographe de LRH, Dan Sherman, qui parlait de la bonté et de la vision de M. Hubbard.

Au cœur de la soirée se trouvait des interviews filmées présentant de façon très nette des témoignages de ceux qui ont rencontré L. Ron Hubbard et en ont été transformés.

Il y avait un chef de cabine espagnol qui a déclaré être « Une meilleure personne avec mes semblables, et ça, c’est grâce à Ron. » De même, un Portugais entrepreneur qui a parlé de « la puissance » de LRH « qui a fait de ma vie ce que je suis aujourd’hui. » Suivi par le président de la synagogue des Caraïbes qui a parlé de M. Hubbard « capturant l’humeur et l’atmosphère » de la plus ancienne synagogue du Nouveau Monde dans leur précieux journal photo. Pour conclure, une personnalité de la radio de l’île et architecte se souvient du capitaine L. Ron Hubbard encourageant ses camarades de classe des Caraïbes à devenir plus fort grâce à l’éducation, et qui l’a ainsi appelé « un capitaine de bateau, pour moi, c’est un capitaine qui nous aide à guider nos vies. »

M. Sherman a conclu sa présentation avec un message : « Quoi que vous fassiez, prenez pour modèle L. Ron Hubbard. Sa compétence et son savoir-faire, sont suffisant pour produire un impact émotionnel ― prenez le pour modèle. Et ainsi parsemez sa compassion et sa gentillesse parmi les vies que vous rencontrerez également. »

UNE SOIRÉE EN L’HONNEUR DES ACTIONS HUMANITAIRES

Les passagers à bord pour le voyage inaugural ont aussi assisté à une célébration officielle en l’honneur de l’International Association of Scientologists (IAS) et à son engagement non seulement pour soutenir et protéger la religion de Scientology, mais accélérer l’amélioration de l’humanité, grâce à de nombreuses campagnes humanitaires internationales. Elles comprennent :

  • La Commission des Citoyens pour les droits de l’Homme qui a révélé et réprimé les abus psychiatriques dans les hôpitaux de Tokyo ; dans le plus grand royaume tribal en Afrique du Sud et dans les rues du sud de la Floride.
  • Tous unis pour les droits de l’Homme et Des jeunes pour les droits de l’Homme, qui ont déclenché un mouvement pour les droits de l’Homme à Toronto, la ville la plus cosmopolite sur Terre, en Afrique dans le pays le plus peuplé du Nigeria et au Sri Lanka, où les hindous, bouddhistes, chrétiens et musulmans ont travaillé ensemble pour faire connaître la Déclaration universelle des droits de l’Homme.
  • Un monde sans drogue, qui a effectué ses croisades avec La vérité sur la drogue dans les quartiers athéniens, à Baja qui est célèbre pour ses taux de trafic et sur les terrains de jeu de l’Euro 2016 de football.
  • Et finalement, avec les programmes d’amélioration sociale parrainés par l’IAS où le Chemin du bonheur a créé un renouveau des valeurs morales dans les villes et les villages cubains, la technologie de l’étude qui a déclenché une révolution de l’éducation en Mongolie et le programme Narconon de réhabilitation des toxicomanes qui a frappé au cœur du Népal la culture de la dépendance.

Alors la présentation des accomplissements touchait à sa fin, un évènement d’une importance considérable a été dévoilé. Et il arrive directement dans le sillage du Freewinds en tandem avec le soutien de l’IAS, car en travaillant avec des bénévoles, la police et les scientologues, des millions d’exemplaires du Chemin du bonheur, La vérité sur la drogue et l’histoire des droits de l’Homme ont été distribués dans les grandes villes et les villages de la jungle à travers toute la Colombie.

Par conséquent, ce qui était autrefois connu comme la capitale mondiale de la drogue, et un pays classé aux Nations Unies comme « la pire crise humanitaire de l’hémisphère occidental, » est rapidement devenu le « Miracle colombien » avec les violations des droits de l’Homme par forces armées faisant un chute incroyable de 96 pour 100.

Directement après cela avait lieu l’inauguration de l’Église de Scientology nationale de Colombie parrainée par l’IAS où ils ont continué de travailler sans relâche pour apporter des solutions pour restaurer l’humanité. Bientôt suivi par l’extraordinaire accord de paix entre le gouvernement colombien et les troupes des FARC, après quoi 8 500 officiers de police étaient formés personnellement par des membres permanents du Freewinds aux techniques vitales de réintégration des troupes FARC dans la société.

Mais l’histoire ne se termine pas là. Parce que, moins de dix ans après que le Freewinds ait jeté l’ancre à Carthagène pour la première fois, M. Miscavige a annoncé le prochain accomplissement extraordinaire : le 5 mai 2017, la Colombie a accordé à l’Église de Scientology la pleine reconnaissance religieuse.


C’était un autre exemple que la combinaison du Freewinds, les scientologues, les créateurs de changement mondiaux et l’inspiration de la technologie de L. Ron Hubbard pour la vie, continuent de mener l’amélioration de l’humanité.

Donc, les passagers du bateau prêts à partir , et des milliers d’autres étaient bien déterminés à reprendre leur année de travail afin de faire progresser la société et améliorer les conditions humanitaires dans le monde entier, une nation, un port à la fois, pour les 51 prochaines semaines.

Avec le but d’ouvrir 50 Églises de plus, il y a encore beaucoup de chemin à naviguer, alors que l’Église cherche à atteindre tous les habitants de tous les pays. Avec un cours guidé par les cartes de la ceinture d’Orion à la Voie lactée, ils sont tenus par l’océan pour découvrir ce qui se trouve devant. Et donc, M. Miscavige a déclaré à tous les passagers ce message :

« Donc, merci d’être venus.

« Je vous remercie pour tout ce que vous avez accompli...

« Et tout ce que je sais que vous allez accomplir dans l’année à venir...

« Bonne chance et bon voyage ! »