Église officielle de Scientologie : études religieuses, antécédents, philosophie, sciences et sciences humaines

UN ÉQUILIBRE ENTRE LA SCIENCE ET LES SCIENCES HUMAINES

Les immenses progrès scientifiques du 20e siècle n’ont pas trouvé leur équivalent dans le domaine des sciences humaines. La connaissance que l’Homme avait de l’univers matériel dépassait largement celle qu’il avait de lui-même. Il s’est donc créé un déséquilibre. Celui-ci a engendré des pressions qui sont à l’origine de la déstabilisation de la société et qui menacent notre avenir. Lorsque la Scientologie est apparue au début des années cinquante, elle a apporté l’espoir de pouvoir enfin retrouver un équilibre.

Malgré ses nombreuses réussites, la science n’a pas proposé de réponse aux questions que l’Homme se pose depuis des temps immémo­riaux : Qui sommes-nous ? De quoi sommes-nous faits ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ? Que faisons-nous ?

Ces questions ont toujours été du domaine de la philosophie et de la religion. Mais leurs réponses traditionnelles s’avérèrent obsolètes à l’ère de la bombe H.

La Scientologie, s’appuyant sur des découvertes qui relèvent de la physique nucléaire, fournit des réponses plus adaptées aux temps modernes. Elle offre également des méthodes d’application qui permettent à l’Homme d’atteindre le but qu’il poursuit depuis des millénaires : se connaître lui-même, connaître et comprendre ses semblables, et finalement comprendre la vie même.