Clearwater, Floride

L’INAUGURATION DU CENTRE NARCONON SUNCOAST ANNONCE UNE NOUVELLE ÈRE DYNAMIQUE POUR LA RÉHABILITATION DES TOXICOMANES EN FLORIDE

Un nouveau Narconon modèle vient s’ajouter à la liste de centres utilisant la technologie remarquable de réhabilitation développée par L. Ron Hubbard, atout précieux pour les habitants de la région de la Baie de Tampa. Cette installation a été réalisée grâce aux généreuses contributions des membres de l’International Association of Scientologists (IAS).

Le Narconon modèle Suncoast est venu s’ajouter à la liste grandissante de centres de réhabilitation qui emploient la remarquable technologie de réhabilitation des toxicomanes développée par L. Ron Hubbard, lors de son inauguration à Clearwater, en Floride, le samedi 7 novembre, en présence de 3000 personnes enthousiastes.

Les cadres de Narconon ont été rejoints par des dignitaires représentant le comté de Pinellas et l’État de Floride pour couper le ruban du nouveau Narconon Suncoast.
 

Cette inauguration suivait les inaugurations de six installations modèles en juillet de l’année précédente, consacrées à des campagnes humanitaires en vue d’améliorer Clearwater et la Baie de Tampa. Ce nouveau centre de réhabilitation des toxicomanes, situé à quelques minutes du centre de la ville, reflète l’engagement continu des scientologues à améliorer la ville qui abrite le siège spirituel de leur religion.

Narconon Suncoast offre un cadre idéal, sans distraction, pour ceux qui cherchent à surmonter les ravages de la toxicomanie et de l’alcool et à ne plus prendre de drogue. C’est un complexe de quatre bâtiments représentant en tout 3200 mètres carrés bâtis sur une propriété boisée et sereine de 30 000 mètres carrés.

Cette inauguration coïncide avec la croissance énorme du réseau Narconon de réhabilitation des toxicomanes dans le monde entier. Elle est aussi à propos, car l’État de Floride se voit confronté à une crise due à la consommation grandissante de drogue.

L’an dernier, plus de 8500 personnes sont mortes en Floride d’une surdose de drogue. Rien que dans le comté de Pinellas, toutes les 32 heures, quelqu’un succombe après avoir pris des narcotiques. La Floride a été surnommée le « moulin à pilules » de l’Amérique pour désigner des médecins, des pharmacies ou des cliniques qui prescrivent à outrance de puissants opiacés, et en dépit des mesures de répression envers ces pratiques durant les dernières années, le nombre de décès dus à la consommation abusive de médicaments délivrés sur ordonnance est toujours en hausse. Entre-temps, comme il était devenu plus difficile d’obtenir des opiacés, l’héroïne a pris leur place, et les décès liés à l’héroïne ont alors augmenté de 124 % dans l’État de Floride. Le nombre de bébés nés de mères toxicomanes en Floride a décuplé dans les 20 dernières années, et dans un comté au sud-ouest de la Floride, le nombre de nouveau-nés dépendants d’antidouleurs a augmenté de 24 % en 2014 par rapport à l’année précédente.

Ces statistiques représentent des personnes et des familles déchirées par la toxicomanie. Par conséquent, la solution qu’offre Narconon est devenue plus nécessaire que jamais. Narconon Suncoast est prêt à répondre aux appels à l’aide d’un État qui a besoin de solutions à cette situation d’accoutumance catastrophique.

La directrice de l’association internationale pour une vie et une éducation meilleures (ABLE) présidait la cérémonie d’inauguration du centre Narconon Suncoast. Elle a accueilli l’assistance de ces mots : « Comme de nombreux autres États, la Floride a eu sa part de familles brisées à cause du piège de l’addiction. Aujourd’hui, il est difficile de trouver quelqu’un qui ne connaisse pas une personne dépendante ou affectée d’une certaine manière par la toxicomanie. Narconon est devenu un leader international en matière de réhabilitation des toxicomanes et des alcooliques, et son seul but est d’aider les gens à mener une vie sans drogue. Il en est de même de Narconon Suncoast, dont le seul but est d’aider les gens à surmonter leur dépendance, une fois pour toutes. »

Les orateurs suivants étaient les dignitaires du comté de Pinellas et de l’État de Floride Jay Polglaze, adjoint au maire de Clearwater, Kathleen Peters, députée de Floride, Chris Latvala, député de Floride et Bob Dillinger, défenseur public du sixième district judiciaire de Floride.

L’adjoint au maire de Clearwater a accueilli la nouvelle installation Narconon Suncoast de ces mots : « J’aimerais vous remercier de tout cœur d’avoir ouvert ce centre Narconon ici. De plus, je suis enthousiaste à l’idée de voir ce Narconon Suncoast améliorer cette ville et je vous souhaite d’excellents résultats dans vos activités visant à nous aider à faire de Clearwater une ville sans drogue.

La députée Kathleen Peters a évoqué le rôle de Narconon pour remédier à la vague de toxicomanie qui affecte la Floride : « J’ai visité nos cellules, nos prisons, nos hôpitaux psychiatriques et nos centres de détoxication. J’ai parlé à des juges, des shérifs et des défenseurs publics. Durant ces visites, j’ai vu des milliers de personnes qui avaient besoin d’aide et qui voulaient en recevoir. Inutile de dire que les programmes que j’ai vus n’apportaient pas de résultats tangibles. Donc, quand j’ai visité le centre Narconon, j’ai constaté que son approche était différente. C’est un endroit où l’on s’occupe de l’individu et qui est uniquement motivé par les résultats. C’est le genre de groupe que nous voulons avoir dans notre équipe.

J’ai eu l’occasion de parler à des gens qui ont terminé le programme Narconon," a déclaré le représentant d’État Latvala en réfléchissant sur l’impact que Narconon a sur l’individu. Ils en avaient fini pour de bon avec la drogue et ils allaient retrouver leur famille. Ils étaient clean et n’avaient plus perdu pied. Je veux assister à vos cérémonies de remise des certificats et voir des gens pleins de vie et d’espoir passer ces portes. Notre ville en a besoin, et c’est pourquoi je suis très heureux d’avoir le Narconon Suncoast ici. »

Le défenseur public Bob Dillinger, qui travaille sans relâche pour arrêter le cercle vicieux de la toxicomanie et de la criminalité, a mentionné : « J’ai vu que les personnes qui avaient suivi le programme Narconon avaient complètement changé et qu’elles avaient repris une vie normale. Cela me donne bon espoir qu’il y a un moyen de mettre un terme à la tendance de plus en plus répandue de personnes qui se font arrêter pour des raisons de toxicomanie et qui finissent par en mourir prématurément. Je suis très heureux de voir ce centre Narconon ouvrir ses portes pour m’aider à éviter que les gens vivent dans la rue et finissent en prison et pour qu’ils se remettent d’aplomb. Et bien sûr, c’est un jour historique pour le comté de Pinellas. »

_________________

Depuis près de 50 ans, le programme Narconon sauve la vie d’innombrables personnes que l’on croyait perdues pour toujours en raison de leur toxicomanie. Sa mission est de fournir une voie efficace de réhabilitation des toxicomanes et d’aider la société à mettre fin à l’abus de drogue dans le monde entier.

Narconon considère les personnes qui suivent le programme comme des « étudiants » plutôt que des « toxicomanes » ou des « victimes », et son seul but est de leur donner les outils nécessaires pour arrêter définitivement de prendre de la drogue. Chaque détail a été pris en compte afin d’apporter aux étudiants la stabilité et le réconfort dont ils ont besoin pour commencer à se libérer de la dépendance et reconstruire leur vie sans drogue.

Le programme Narconon commence par une période de sevrage non médical et sans drogues de substitution, conçu pour aider la personne à éliminer les sources de dépendance aussi rapidement et confortablement que possible. Elle est suivie par une méthode de détoxication spécifiquement adaptée pour aider les consommateurs de drogues à éliminer les résidus qui provoquent l’accoutumance, tout en soutenant le corps avec des compléments alimentaires. La dernière partie du programme consiste en une série de cours d’aptitudes pour la vie qui fournissent aux étudiants les outils nécessaires pour ne plus jamais prendre de drogue.

Des outils audiovisuels aident à contourner les barrières de l’analphabétisme, à faciliter la compréhension et à appliquer de manière standard la méthode Narconon. En effet, 23 films éducatifs, dans 29 langues et dialectes, portent sur les différentes parties du programme Narconon.

Cette installation a été réalisée grâce aux généreuses contributions des membres de l’International Association of Scientologists (IAS). C’est le cinquième centre modèle de ce genre à avoir ouvert ses portes au cours des deux derniers mois, après plusieurs inaugurations : celle du Narconon Continental pour l’Europe situé en bordure du lac Arresø, au Danemark, le 5 septembre, celle du Narconon modèle du Royaume-Uni dans l’est du Sussex, le 5 septembre également, celle du centre Narconon continental pour l’Amérique latine, abrité par une hacienda à Villa Victoria, au Mexique, le 12 septembre, et le 13 septembre, celle d’un centre Narconon situé au sommet d’une montagne à Ojai, en Californie, pour servir les artistes et les leaders de la société en proie à une addiction.

Il y a maintenant des centres Narconon dans 23 pays sur six continents. Pour plus d’information, visitez www.narconon.org.