LES ANTILLES

LES PERSONNES RASSEMBLÉES POUR LA SEMAINE DU 27E VOYAGE INAUGURAL DU FREEWINDS CÉLÈBRENT UNE ANNÉE D’EXPANSION IMPRESSIONNANTE DE L’ÉGLISE DE SCIENTOLOGY

Cela se passe tous les ans, au mois de juin, depuis 1988.

Plus de 200 scientologues parmi ceux ayant atteint les plus hauts niveaux spirituels de la planète se rassemblent dans les îles idylliques des Antilles et montent à bord d’un bateau en tous points parfait qui sera le siège de la célébration et de l’inspiration spirituelle au cours d’une semaine de grandes festivités. Et cette année, la 27e célébration anniversaire du voyage inaugural de la retraite religieuse de Scientology sur le Freewinds, qui est partie d’Aruba le samedi 13 juin, a suivi un programme très caractéristique.

Au cours de la soirée émouvante d’ouverture, M. David Miscavige, président du conseil d’administration du Religious Technology Center, a présenté aux personnes rassemblées pour le lancement de la semaine du voyage anniversaire, la croissance inégalée menant à une progression inexorable de la Scientology.

« Aujourd’hui, nous célébrons encore un nouveau jalon en nous rassemblant à bord du Freewinds », a déclaré M. David Miscavige, président du conseil d’administration du Religious Technology Center. « Car c’est une décennie caractérisée par une vitesse d’expansion qui éclipse l’ensemble des cinquante années antérieures. Et tout cela, en continuant à repousser les limites du possible en ce qui concerne notre plus importante mission humanitaire : guider des populations parmi lesquelles l’homme grimpe en flèche vers son plus grand potentiel. »

« Aujourd’hui, en nous rassemblant à bord du Freewinds, nous célébrons encore un nouveau jalon, a déclaré M. David Miscavige. Car c’est une décennie caractérisée par une vitesse d’expansion qui éclipse l’ensemble des cinquante années antérieures. Et tout cela, en continuant à repousser les limites du possible en ce qui concerne notre plus importante mission humanitaire : guider des populations dans lesquelles l’homme grimpe en flèche à son plus grand potentiel. »

En effet, dans le rapport semestriel de l’Église, les nouvelles ne pourraient guère se montrer plus brillantes.

Avec les nouvelles Églises idéales qui se sont ouvertes au cours des 12 derniers mois, il y en a maintenant plus de 40 scintillant sur les cinq continents. En outre, ces Églises font partie d’une évolution de la Scientology qui maintenant double, triple, quadruple et même quintuple les objectifs antérieurs de réalisation. Et cela sans mentionner les plus de 2.000 organisations fédérales, nationales et communautaires qui ont désormais établi un partenariat avec les Églises idéales de Scientology du monde entier.

Ces Églises ont reçu, au cours de cette dernière année, un ensemble d’hommages parlant de leur dévouement pour l’amélioration des villes dans lesquelles elles sont établies. Parmi ceux-ci, il y a une distinction du mérite religieux de la ville de Kaohsiung à Taiwan, une reconnaissance du Parlement russe à Moscou en hommage à 20 années de service de l’Église, une mention élogieuse de la Chambre des Lords à Londres mettant en lumière le travail de la Scientology pour améliorer le monde, une proclamation de la mairie de San Francisco pour favoriser la tolérance et l’égalité, et les hommages du Congrès des États-Unis à Washington pour honorer l’aide qu’elle apporte sans discrimination aux autres.

Les passagers et l’équipage du Freewinds ont contribué à des dizaines de milliers d’heures de travaux humanitaires dans les îles qu’ils visitent, y compris en organisant et en dirigeant des programmes culturels, en parrainant la prévention de la toxicomanie, l’éducation aux droits de l’Homme et aux principes moraux pour les jeunes des îles, et en accueillant des soirées caritatives pour la collectivité et les organismes de bienfaisance.

Cette semaine qui fête le 27e anniversaire du Freewinds sert à mettre en lumière quelques-uns des efforts humanitaires les plus récents et la mission sociale plus vaste du bateau fournissant des services dans les nombreux ports de la région même des Antilles où il fait escale.

Parmi les reconnaissances :

  • Le ministre de la Justice de Curaçao saluant le travail de la Vérité sur la drogue pour pénétrer les 30 quartiers de la capitale portuaire de l’île de Willemstad, en remarquant que l’« empreinte » du fondateur de la Scientology L. Ron Hubbard « est encore visible aujourd’hui. »
  • Des remerciements pour l’éducation aux droits de l’Homme donnée par l’Église aux forces de défense de l’île de St Christophe qui ont remarqué que « Des jeunes pour les droits de l’Homme crée toute la différence. »
  • La déclaration du ministre de la Justice d’Aruba selon laquelle « Le Freewinds apporte vraiment une différence dans la vie des êtres humains » avec l’éducation de l’Église sur les principes moraux du Chemin du bonheur, dont les 21 préceptes ont été diffusés à plus de 85 pour cent des citoyens de l’île, par Télé-Aruba.
  • Le ministère de la Justice de Bonaire félicitant Des jeunes pour les droits de l’Homme avec les remerciements suivants : « Nous sommes reconnaissants que notre île fasse partie de votre mouvement pour les droits de l’Homme. »

Il en a été de même dans les autres îles où le Freewinds s’arrête habituellement, notamment la Barbade, Sainte-Lucie, Saint-Vincent, la Dominique et Antigua. Quelque 80 bureaux et organismes gouvernementaux ont présenté près de 400 distinctions au bateau et à son équipage pendant plus d’un quart de siècle pendant lequel il a rempli sa mission philanthropique en haute mer.

Les passagers à bord pour la soirée du voyage inaugural de 2015 ont également célébré une soirée dédiée exclusivement aux efforts mondiaux sans précédent de l’Association internationale des scientologues (IAS) en attirant l’attention sur quelques-unes des questions les plus sombres auxquelles l’humanité doit faire face et en contribuant à y apporter des solutions.

Au cours de cet événement, les personnes présentes ont été captivées par une douzaine d’histoires fascinantes de succès triomphaux remportés par des gens du monde entier, chacun dans le cadre d’un programme social parrainé par l’Église de Scientology. Par exemple :

  • Des histoires de calme, d’espoir et de réussite grâce au Chemin du bonheur, dans des endroits ravagés par la violence au Mexique, en Afrique du Sud et en France où son programme a contribué à rétablir le bon sens et l’ordre.
  • L’éveil de la conscience à la Déclaration universelle des droits de l’Homme et sa mise en application, avec l’assistance de Tous unis pour les droits de l’homme et Des jeunes pour les droits de l’homme au Bangladesh, au Danemark et au Guatemala.
  • Non à la drogue, oui à la vie s’attaquant au fléau de la toxicomanie au Honduras, en Indonésie et dans la ville de New York.
  • Les victoires juridiques durement acquises par la Commission des citoyens pour les droits de l’Homme (CCDH) en montant au créneau pour des milliers d’enfants victimes d’abus et de criminalité psychiatriques en Italie, en Australie et au Nouveau-Mexique.

Et ce fut ainsi qu’à la fin de la semaine, les scientologues réunis pour la célébration anniversaire du voyage inaugural sont repartis en se sentant encouragés, épanouis et galvanisés pour relever le défi passionnant de l’année à venir.