KATMANDOU, NÉPAL • 20 SEPT 2013

LE NÉPAL INAUGURE LE CENTRE NATIONAL DE NARCONON POUR LA RÉHABILITATION DU
TOXICOMANE AU SOMMET DU PIC HUBBARD

Le 20 septembre 2013, un nouveau centre de réhabilitation a été inauguré à Katmandou au Népal. L’ouverture de ce centre ultra moderne a été rendue possible grâce à des dons de l’Association internationale des scientologues.

Ce centre de réhabilitation, qui s’élève sur 3 étages et dispose d’une centaine de lits, se trouve au sommet du Pic Hubbard, sommet dédié au philanthrope L. Ron Hubbard qui a élaboré la technologie de réhabilitation du toxicomane utilisée dans le programme Narconon.

L’inauguration du nouveau centre Narconon Népal, le 20 septembre 2013, a été célébrée par plus d’un millier d’invités et de dignitaires. Elle fut notamment marquée par la présence de M. Parmanand Jha, vice-président du Népal. Ce centre de réhabilitation, qui s’élève sur 3 étages et dispose d’une centaine de lits, est situé dans les contreforts de l’Himalaya, au sommet du Pic Hubbard, sommet dédié en 2010 au philanthrope L. Ron Hubbard qui a élaboré la technologie de réhabilitation du toxicomane utilisée dans le programme Narconon.

Le directeur de Narconon Népal, Basanta R. Kunwar, a introduit ce programme dans le pays en 2004. Ses 20 années passées dans les forces de l’ordre, où il finit commissaire de la police de Katmandou, l’ont rendu âprement conscient de la relation entre la drogue et la criminalité et du problème de la drogue qui nécessitait d’urgence de l’attention au Népal. Sous sa direction, le Narconon Népal est passé d’un seul bâtiment à un complexe de sept installations à Katmandou, et le nouveau centre a triplé la superficie disponible pour le programme.

Le Narconon Népal a déjà sauvé des centaines de personnes des griffes de la toxicomanie. En coopération avec la police nationale responsable des 75 districts du pays, le centre a conduit des séminaires sur la drogue et la toxicomanie devant plus de 650 000 personnes. Par l’intermédiaire des médias, le Narconon Népal a transmis son message d’espoir à plus de 56 millions d’habitants en Asie du sud, au Royaume-Uni et au Moyen-Orient.

Dans son allocution à l’inauguration, M. Kunwar a déclaré : « Nous sommes là pour offrir les services salvateurs de Narconon à toute personne qui a besoin de notre aide au Népal. Grâce à la formation que nous offrons ici dans cette nouvelle installation, nous entendons aussi proposer notre aide dans toute l’Asie du sud, pour que d’autres dans notre région puissent profiter de la technologie de réhabilitation du toxicomane de L. Ron Hubbard. »

Remerciant officiellement Narconon, le vice-président du Népal, M. Parmanand Jha, a annoncé : « Dans les années passées, le Narconon Népal a apporté des services vitaux à notre peuple. Les étudiants qui assistent aux classes de Narconon sur la drogue en retirent des informations importantes et sont conscients de la vérité sur la drogue, comme tous les jeunes Népalais devraient l’être. En fait, avec les centaines de milliers d’élèves dans nos écoles et d’étudiants dans nos universités qui ont été informés par Narconon, vous créez une génération qui va pouvoir se défendre de la drogue et sauver notre culture. En même temps, grâce à votre travail de réhabilitation du toxicomane, vous avez changé à jamais la vie d’anciens utilisateurs et de leur famille. Et donc, avec la création de ce centre, je soutiens vos efforts pour faire du Népal un pays sans drogue. »

M. Vishma Prasai, du bureau de l’inspecteur général, était fier que le Népal offre ce service non seulement aux Népalais, mais aussi aux pays voisins : « Aujourd’hui, le Népal peut être fier, car non seulement nous ouvrons de plus grands locaux qui permettront à Narconon d’accomplir sa tâche encore plus rapidement, mais nous ouvrons aussi les portes pour aider les autres peuples d’Asie du sud avec ce programme. C’est donc un honneur et un privilège pour les Népalais. »

Dr Bansidhar Mishra, ancien ministre de la santé, a parlé des résultats du programme Narconon : « Quand je suis devenu ministre de la santé en 2008, j’ai eu la chance d’être invité à parler lors d’une remise de diplômes de Narconon. C’est là que j’ai vu de mes propres yeux les résultats remarquables de ce programme. Il n’y avait rien de comparable à la façon dont ils sauvaient d’anciens utilisateurs et leur redonnaient leur vie. Infatigables et dévoués, ils nous ont aidés par leur travail à protéger le peuple népalais du fléau de la toxicomanie. »

M. Devendra Sharma, qui a été juge dans le système pénal népalais depuis 30 ans, a déclaré : « M. L. Ron Hubbard a élaboré cette technologie fantastique, le programme Narconon. D’anciens toxicomanes, qui auparavant déchiraient leur famille et leur quartier, sont maintenant des membres responsables de la société : ils aident leur famille, leur quartier, et contribuent à la construction du Népal. C’est un véritable accomplissement. »

_________________

Pendant près de 50 ans, le programme Narconon a offert une méthode sans médicaments pour un rétablissement stable. Le programme Narconon ne s’occupe pas seulement de l’affaiblissement physique et mental causé par les drogues, mais aussi des raisons pour lesquelles un individu se tourne vers les drogues en premier lieu. Le programme complet de réhabilitation consiste en un sevrage et une désintoxication sans médicaments ; cela est suivi par des cours de préparation à la vie, où les étudiants découvrent comment résoudre leurs problèmes sans avoir recours à la drogue. Des dizaines de milliers de personnes, après avoir terminé le programme Narconon, ont mené une vie sans drogue et productive.

Depuis la création de Narconon, les membres de l’église de Scientologie ont soutenu cette organisation et continuent à la soutenir pour aider à créer un monde sans drogue. Leur soutien s’est exprimé sous de nombreuses formes : une contribution au niveau du temps, du financement ou même en établissant des installations Narconon indépendantes. En effet, grâce au soutien des scientologues, Narconon a établi en 2001 un centre international de formation et de réhabilitation du toxicomane, le Narconon Arrowhead. Il se situe sur un terrain boisé de 135 hectares dans le sud-est de l’Oklahoma, et constitue le plus grand centre de réhabilitation en son genre au monde.