LE CODE DU SUPERVISEUR

De même que les auditeurs doivent suivre un code de conduite, les superviseurs font de même dans une salle de cours de Scientologie. Contrairement à de nombreux enseignants dans les classes traditionnelles, les superviseurs de cours n’agissent pas ou ne se comportent pas comme une « autorité », disant aux étudiants ce qu’il faut penser, pas plus qu’ils n’ont d’opinions personnelles sur le sujet. Au lieu de cela, les étudiants sont amenés à trouver les réponses par eux-mêmes dans les ouvrages de Dianétique et de Scientologie.

Dans le code suivant, écrit par L. Ron Hubbard en 1967, les principales lignes directrices sont définies pour s’assurer que la salle de cours est administrée de façon standard afin que l’étudiant en retire un maximum de bienfaits. Ce code est suivi par les superviseurs dans les Églises de Scientologie à travers le monde, garantissant ainsi un niveau de formation élevé dans la technologie.

1. Le superviseur ne doit jamais manquer une occasion de diriger un étudiant vers la véritable source des données de Scientologie.

2. Le superviseur ne devrait pas hésiter un instant à dévaloriser sans pitié l’erreur de l’étudiant et à utiliser une bonne ARC pour le faire.

3. Le superviseur devrait être à tout moment en bonne ARC avec ses étudiants quand ils étudient et se forment.

4. Le superviseur doit constamment observer une grande tolérance envers toute stupidité chez ses étudiants. Il doit être désireux de répéter toute donnée non comprise autant de fois qu’il est nécessaire pour que l’étudiant la comprenne et qu’elle devienne une réalité pour lui.

5. Le superviseur n’a pas de « cas » dans ses relations avec les étudiants et ne discute ni ne parle de ses problèmes personnels aux étudiants.

6. Le superviseur sera à tout moment une source de bon contrôle et de bonnes directives pour ses étudiants.

7. Le superviseur sera capable de mettre en relation toute partie de la Scientologie avec toute autre partie et avec la vie à travers les huit dynamiques.

8. Le superviseur devrait être capable de répondre à toute question concernant la Scientologie en dirigeant l’étudiant vers la véritable source des données. Si un superviseur ne peut pas répondre à une question particulière, il devrait toujours le dire et il devrait toujours aller à la source pour trouver la réponse à la question et dire à l’étudiant où la réponse se trouve.

9. Le superviseur ne devrait jamais mentir à un étudiant, ni le tromper, ni l’orienter dans la mauvaise direction en ce qui concerne la Scientologie. Il doit à tout moment se conduire en toute honnêteté sur ce sujet avec les étudiants.

10. Le superviseur doit être un auditeur accompli.

11. Le superviseur devrait toujours montrer le bon exemple à ses étudiants, faire de bonnes démonstrations, être à l’heure et s’habiller de façon soignée.

12. Le superviseur devrait non seulement être toujours prêt à faire lui-même ce qu’il demande à ses étudiants de faire, mais il devrait également être capable de l’accomplir.

13. Il ne doit pas y avoir de questions d’ordre affectif entre le superviseur et les étudiants, quel que soit leur sexe, quand ils sont sous sa supervision.

14. Lorsqu’un superviseur fait une erreur, quelle qu’elle soit, il doit en informer l’étudiant et rectifier l’erreur immédiatement. Cette donnée s’applique à toutes les phases de la formation, aux démonstrations, aux conférences et à l’audition, etc. Il ne doit jamais cacher le fait qu’il a fait cette erreur.

15. Le superviseur ne devrait jamais négliger de complimenter ses étudiants quand ils le méritent.

16. Le superviseur devrait, dans une certaine mesure, être pandéterminé à propos de la relation superviseur-étudiant.

17. Lorsque le superviseur laisse un étudiant contrôler le superviseur, lui donner des ordres ou le diriger d’une manière quelconque, lors d’une démonstration ou d’autres exercices de formation, le superviseur devrait toujours remettre l’étudiant sous son contrôle.

18. Le superviseur observera à tout moment le Code de l’auditeur au cours des séances ainsi que le Code du scientologue.

19. Le superviseur ne donnera jamais à l’étudiant d’opinions sur la Scientologie sans indiquer expressément que ce sont ses opinions ; le reste du temps, il doit uniquement diriger l’étudiant vers des données de la Scientologie qui ont été vérifiées et éprouvées.

20. Le superviseur ne devra jamais se servir d’un étudiant pour obtenir des avantages personnels.

21. Le superviseur sera un terminal stable, indiquera où trouver des données stables, sera sûr de lui, mais jamais dogmatique ni autoritaire envers ses étudiants.

22. Le superviseur se tiendra constamment au courant des dernières données et procédures de Scientologie et il communiquera ces informations à ses étudiants.