Le Code de l’auditeur

LE CODE DE L’AUDITEUR

Ce code est d’abord apparu comme un chapitre dans le livre La Dianétique : la thèse originelle écrit par L. Ron Hubbard en 1947 et publié en 1951. Par la suite, de nombreuses heures d’audition, administrées par des auditeurs du monde entier, ont fourni à L. Ron Hubbard des informations pour affiner le code et donc améliorer la discipline de l’audition. Le Code de l’auditeur a été révisé à plusieurs reprises dans les années 1950 et 1960 avec la version finale publiée en juin 1980.

Le Code de l’auditeur est un outil fondamental de l’audition et de la vie. Comme L. Ron Hubbard l’a écrit dans La Dianétique : « [...] toutes les clauses de ce code [...] représentent le mode de comportement pro-survie de l’Homme. Un Clair applique ce code plus ou moins naturellement. » Parce que les axiomes de base de la Dianétique et de la Scientologie comprennent les fondements de la vie elle-même, ce qui fonctionne dans l’audition fonctionne aussi dans la vie.

Je m’engage par la présente, en tant qu’auditeur, à suivre le Code de l’auditeur.

1. Je promets de ne pas évaluer pour le préclair ni lui dire ce qu’il devrait penser de son cas en séance.

2. Je promets de ne pas dévaloriser le cas ni les gains du préclair, en séance ou en dehors des séances.

3. Je promets de n’administrer à un préclair que la tech standard de façon standard.

4. Je promets de respecter tous les rendez-vous d’audition une fois qu’ils ont été pris.

5. Je promets de ne pas auditer un préclair qui n’a pas pris assez de repos et qui est physiquement fatigué.

6. Je promets de ne pas auditer un préclair qui est mal nourri ou qui a faim.

7. Je promets de ne pas permettre un changement fréquent d’auditeur.

8. Je promets de ne pas avoir de la compassion pour un préclair, mais d’être efficace.

9. Je promets de ne pas laisser le préclair terminer la séance de son propre chef, mais de terminer les cycles que j’ai commencés.

10. Je promets de ne jamais quitter un préclair en séance.

11. Je promets de ne jamais me mettre en colère contre un préclair en séance.

12. Je promets de parcourir toute action de cas majeure jusqu’à une aiguille flottante.

13. Je promets de ne jamais parcourir une action quelle qu’elle soit au-delà de son aiguille flottante.

14. Je promets d’accorder l’être au préclair en séance.

15. Je promets de ne pas mélanger les procédés de Scientologie avec d’autres pratiques, sauf quand le préclair est malade physiquement et que seuls conviennent des soins médicaux.

16. Je promets de maintenir la communication avec le préclair et de ne pas couper sa communication ni le laisser être overrun en séance.

17. Je promets de ne pas introduire de commentaires, d’expressions ni de perturbations dans une séance qui distraient un préclair de son cas.

18. Je promets de continuer de donner au préclair le procédé ou le commandement d’audition chaque fois que cela est nécessaire pendant la séance.

19. Je promets de ne jamais laisser un préclair parcourir un commandement mal compris.

20. Je promets de ne pas expliquer, justifier ou excuser en séance toute erreur réelle ou imaginaire de l’auditeur.

21. Je promets de n’estimer l’état actuel du cas d’un préclair qu’avec les données de la supervision des cas standard, et de ne pas en dévier à cause de quelques différences imaginées dans le cas.

22. Je promets de ne jamais me servir des secrets qu’un préclair a divulgués en séance pour le punir ou en retirer un profit personnel.

23. Je promets de ne jamais falsifier les feuilles de travail des séances.

24. Je promets de veiller à ce que tous les dons perçus pour de l’audition soient remboursés selon les règles du Conseil de vérification des réclamations, si le préclair n’est pas satisfait et les réclame dans les trois mois qui suivent l’audition, la seule condition étant qu’il ne pourra pas être audité ou formé à nouveau.

25. Je promets de ne pas préconiser l’emploi de la Dianétique et de la Scientologie uniquement pour guérir des maladies ou pour traiter les aliénés, étant pleinement conscient qu’elles ont pour but l’avancement spirituel.

26. Je promets de coopérer pleinement avec les organisations de Dianétique et de Scientologie autorisées, afin de garantir le respect de l’éthique dans l’utilisation et la pratique de ces sujets.

27. Je promets de ne pas tolérer que quiconque soit physiquement maltraité, violemment mutilé, opéré ou tué, au nom de « traitements mentaux ».

28. Je promets de ne pas tolérer que l’on prenne des libertés ou que l’on exerce des sévices sexuels sur des patients.

29. Je promets de refuser l’admission dans les rangs des praticiens de toute personne mentalement aliénée.