Conférences du cours professionnel de Dianétique

Conférences du cours professionnel de Dianétique

Pendant six mois, L. Ron Hubbard a voyagé d’un bout à l’autre du continent américain afin de donner des conférences aux premiers dianéticiens. Ensuite, il a rassemblé les auditeurs à Los Angeles pour un nouveau Cours professionnel. Le sujet en était sa nouvelle découverte fondamentale sur la vie : le Triangle d’ARC, décrivant l’interdépendance entre l’Affinité, la Réalité et la Communication. Au cours de quinze conférences, L. Ron Hubbard a présenté beaucoup de percées inédites, dont les spectres de la logique et de l’émotion, qui contient une infinité de valeurs entre le vrai et le faux ; l’ARC et les dynamiques ; l’Échelles des tons d’affinité, de réalité et de communication ; le Code de l’auditeur ainsi que son rapport avec l’ARC ; et le tableau d’accessibilité qui fournit une classification des cas et la manière de les auditer. On y trouve ainsi l’exposé décisif des procédures d’audition du Livre Un et la découverte sur laquelle allait s’orienter la recherche future. Le contenu de ces conférences était perdu depuis plus de cinquante ans et seulement disponible sous forme de notes d’étudiants publiées dans Notes sur les conférences. Les enregistrements originaux ont finalement été trouvés et sont disponibles pour la première fois. On y trouve ainsi l’exposé décisif des procédures d’audition du Livre Un et la découverte sur laquelle allait s’orienter la recherche future. La vie dans son état le plus élevé, la Compréhension, se compose d’Affinité, de Réalité et de Communication. Et comme l’a dit L. Ron Hubbard, la meilleure description que l’on puisse trouver du triangle d’ARC se trouve dans ces conférences. Read More 

buy
200 $
Quantité
Langue
Free Shipping Currently eligible for free shipping.
In Stock
Ships within 24 hours
Format:
Compact Disc
Lectures:
15

More About Conférences du cours professionnel de Dianétique

« Nul doute que des recherches et des travaux plus poussés nous permettront de mieux comprendre encore ce qu’est l’émotion. Mais ce que nous avons découvert nous suffit largement pour l’instant. Nous pouvons nous servir de ce que nous savons et en obtenir des résultats. Lorsque nous en saurons davantage, nous serons en mesure de produire de bien meilleurs résultats. Nous sommes déjà capables de produire les états de libéré et de Clair. Si nous considérons l’émotion comme de la force vitale emprisonnée, et si nous suivons ces principes généraux pour la libérer, nous apportons énormément à chaque préclair. En fait, c’est en libérant l’émotion que nous obtiendrons les plus grands résultats. » — L. Ron Hubbard

Avec la publication de La Dianétique : la puissance de la pensée sur le corps, le 9 mai 1950, L. Ron Hubbard avait non seulement fourni le manuel de la procédure de Dianétique, mais également la direction de la recherche future pour obtenir des résultats meilleurs et plus rapides. Il avait en fait, dans la conclusion de ce premier ouvrage, préconisé le perfectionnement de la technique existante :

« Nous possédons ici quelque chose qui n’a jamais existé, une science du mental qui marche de façon invariable. Les techniques d’application ne peuvent être qu’améliorées. »

Pour fournir à la fois une formation aux auditeurs et des cas sur lesquels tester des techniques d’application améliorées, une fondation de recherche en Dianétique et une école de Dianétique ouvrirent leurs portes quelques semaines après la publication originale du livre. Malgré cela, la demande massive de formation excéda presque immédiatement les capacités existantes, et des lecteurs de la Dianétique désirant s’inscrire campaient littéralement sur la pelouse de L. Ron Hubbard à Elizabeth, dans le New Jersey. En dépit de l’acquisition de nouveaux locaux plus vastes, quelques semaines plus tard, ils étaient déjà trop petits. Et c’est de cette façon que les choses continuèrent, semaine après semaine, mois après mois, tandis que les journaux de l’époque décrivaient, à juste titre, le mouvement de la Dianétique comme un « feu de brousse » se répandant dans tout le pays.

C’est ainsi que L. Ron Hubbard établit un second bureau central sur la côte ouest, à Los Angeles, en Californie. À partir de ce moment, L. Ron Hubbard traversait régulièrement le pays de la côte est à la côte ouest, présentant ses découvertes aux premiers dianéticiens au moment même où elles se produisaient — le jour même, la minute même. Cent trente-cinq conférences en cent cinquante jours.

Mais bien que chaque progrès successif nous rapprochât toujours davantage du but de l’état de Clair, c’est en novembre 1950 que vit le jour que L. Ron Hubbard décrivit comme le jalon suivant de la Dianétique — la structure et la source même de l’émotion. Le livre La Dianétique avait déjà inclus un graphique descriptif montrant la survie potentielle le long des quatre dynamiques et présentant une échelle des tons émotionnels. Mais comme L. Ron Hubbard était sur le point de l’annoncer, la description de cette échelle était en deux dimensions alors que ce qu’il avait maintenant découvert en comportait trois. Cette découverte était le triangle de l’affinité, de la réalité et de la communication (ARC).

Son application pratique était universelle — s’étendant de chaque aspect de l’audition aux relations interpersonnelles et à la vie elle-même. La première annonce de ces percées et de leur application eut lieu en novembre 1950 lors du remarquable Cours professionnel de Los Angeles.

Que ce soit les Échelles des tons d’affinité, de réalité et de communication, l’ARC et les dynamiques ou le tableau d’accessibilité qui montre aux auditeurs comment ouvrir les cas et commencer à faire progresser n’importe qui, ces conférences contiennent non seulement la touche finale en matière de procédure de Dianétique du Livre Un, mais aussi les bases de la recherche future sur la force vitale elle-même.

Pour mettre ces données à la disposition de tous les dianéticiens, quelques mois après ces conférences, les notes que les étudiants avaient prises furent publiées dans un livre intitulé Notes sur les conférences. Toutefois, la correspondance de L. Ron Hubbard datant de cette période, novembre 1950, contenait des instructions selon lesquelles ces conférences devaient être publiées dans leur intégralité, les notes d’étudiants ne servant que de publication immédiate de ces découvertes en attendant que les conférences elles-mêmes puissent être reproduites. Une recherche mondiale a donc été lancée pour trouver ces enregistrements originaux qu’on pensait perdus depuis plus de cinquante ans. Finalement, chacun de ces enregistrements originaux contenant ces conférences fut localisé. Grâce à des techniques de restauration de pointe, ces conférences sont maintenant disponibles pour la première fois depuis 1950, lorsque ces étudiants les ont entendues à Los Angeles.

L’affinité, la réalité et la communication sont les composantes de la compréhension et ont été la base des recherches et des découvertes de L. Ron Hubbard durant les trente-cinq années qui ont suivi, découvertes qui ont contribué constamment à la construction d’un meilleur pont vers la liberté et de meilleures aptitudes. Mais peu importe les progrès ultérieurs, L. Ron Hubbard a maintes fois cité cette première description — ces conférences — comme étant la meilleure dissertation sur l’ARC qui ait jamais été faite.