East Grinstead, Royaume-Uni

UN MAGNIFIQUE WEEK-END PERMET DE CÉLÉBRER UNE ANNÉE D’ACCOMPLISSEMENTS PRODIGIEUX DE L’IAS

L’expansion et les accomplissements ont été sous les projecteurs, en fanfare, durant un week-end de festivités qui annonçait 12 mois d’impact dans le monde entier au nom de l’International Association of Scientologists (IAS).

Dès l’ouverture des cérémonies, avec pour hommage le son d’une cornemuse et la toile de fond d’un coucher de soleil, les membres et les visiteurs de l’Association internationale des scientologues de 65 pays se rendirent à Saint Hill, la maison historique de L. Ron Hubbard, fondateur de la Scientology pour un week-end entraînant, marquant l’anniversaire d’un héritage – celui né 32 ans auparavant, sur les terres de Saint Hill, où l’IAS a été formée.

La célébration s’est étendue sur trois jours et fut l’objet de nombreuses reconnaissances, réunions et d’une franche camaraderie tout cela en l’honneur du legs de l’IAS, association forgée avec le désir de prendre position pour la justice sociale, les droits de l’homme, un monde sans guerre et sans crime, modérée par un engagement à garantir que l’humanité puisse atteindre la liberté totale qu’elle recherche. Les participants, composés des membres de l’IAS originaire de six continents, étaient unis par la croyance que la responsabilisation des communautés, des villes, et des populations entières est possible.

Au moment où la fraîcheur du vent balayait les collines, les participants du monde entier, bien habillés, ont emprunté l’allée du Manoir pour accueillir les familles, les amis et les nouvelles connaissances. Le vendredi à 19 h 00, la foule composée de milliers de personnes s’est réunie sous la Grande Tente pour le moment le plus important du week-end.

M. David Miscavige, présidait la soirée de trois heures devant un auditoire de 65 nations. Sous sa direction, l’Église a fait l’expérience d’une année d’expansion sans pareille.

« Bienvenue à la gloire de l’IAS », a déclaré David Miscavige, chef ecclésiastique de la religion de Scientology. « D’ailleurs, bienvenue à une gloire qui a dépassé toute gloire depuis que nous nous sommes engagés la première fois envers l’humanité, et donc, pour garantir ces croyances qui vont de soi - celui qui porte atteinte aux droits de quelqu’un, porte atteinte aux droits de tous, ceux dont la condition sociale est basse dans la société font que tous le monde attend aux portes de la liberté, et un échec à saluer l’être humain qui est en bas est un échec à saluer l’humanité. Mais en même temps, nous nous sommes également engagés à reconnaître la « magie » de chaque chose vivante, et ainsi, la grandeur de l’IAS. En outre, disons simplement qu’on ne s’engage pas de la sorte à moins qu’on ne puisse être à la hauteur. Et vous en serez absolument convaincus avant la fin de cette soirée. »

Au cours des trois heures, M. Miscavige, Président du conseil d’administration du Religious Technology Center, a détaillé 12 mois de réussites et d’actions humanitaires.

Parmi ces accomplissements, deux remarquables installations subventionnées par l’IAS ont ouvert leurs portes cette année : l’Église de Scientology et centre communautaire de Harlem, New York a organisé une cérémonie d’inauguration en juillet sur la légendaire 125e rue dans Harlem. Ensemble, ces deux bâtiments totalisent un peu plus de 6 000 mètres carrés et se dressent comme une figure phare d’un engagement envers la communauté de la ville d’East Harlem.

En septembre, l’expansion annuelle de l’Église a été couronnée par un nouveau siège spirituel de la zone Asie-Pacifique à Sydney, en Australie. La magnifique Organisation avancée de 145 000 mètres carrés est le plus grand centre spirituel de l’Église situé à l’extérieur des États-Unis, qui se situe parmi plus de 360 hectares de forêt nationale et à 10 minutes seulement du centre-ville de Sydney. Les participants ont assisté aux cérémonies d’inaugurations pour les deux nouvelles installations, présentant des discours émouvants prononcés par des dignitaires locaux et nationaux en l’honneur de cette occasion.

M. Miscavige a aussi annoncé l’ouverture historique à venir d’un Bureau des affaires nationales de l’Église de Scientology en Irlande, situé à l’intérieur de l’emblématique Merrion Square à Dublin au cœur de la ville. Le bâtiment est voué à une administration sans réserve des programmes sociaux à l’île Émeraude, parrainés par la Scientology.

La célébration du vendredi a passé en revue les nombreux accomplissements humanitaires de l’année passée et s’est attardée sur les célèbres initiatives parrainées par l’IAS, en commençant par le récit frappant des efforts pour éradiquer les abus dans le domaine de la santé mentale par le moyen de la Commission des citoyens pour les droits de l’homme (CCDH). De passionnantes histoires ont émergées pendant que la nuit se déroulait, présentant Un monde sans drogue et son programme d’éducation perspicace la vérité sur la drogue, Tous unis pour les droits de l’homme, attisant la flamme de la Déclaration universelle des droits de l’homme, Le chemin du bonheur, restaurant le respect fondamental et la fraternité entre les êtres humains grâce à ses 21 préceptes moraux universels, et une réponse à l’appel de la part des Ministres Volontaires quand le besoin s’en est fait sentir afin de contribuer à des sujets allant des conflits de tous les jours jusqu’à des catastrophes naturelles dévastatrices. Chaque programme a été présenté comme un véritable tour de force, en en montrant l’impact sur la vie de chaque individu, quel que soit l’endroit où ils sont mis en œuvre, c’est-à-dire partout.

Par exemple :

  • Tous unis pour les droits de l’homme a tenu des rassemblements de sensibilisations et des manifestations en l’honneur de la Journée internationale des droits de l’homme dans plus de 100 villes.
  • Un monde sans drogue a apporté une éducation vitale sur la drogue pour aider plus de 125 scouts d’Amérique à satisfaire aux exigences et parvenir au rang de deuxième classe.
  • Au Venezuela, l’île estivale de Margarita a fait l’expérience de la puissance du Chemin du bonheur quand la police nationale a adopté les 21 préceptes du livret et a fait circuler 180 000 exemplaires, ce qui contribua à une chute de 65 % du taux de crime grave.
  • Les Ministres Volontaires de Scientology ont collectivement apporté de l’aide à plus de trois millions de personnes, y compris aux victimes qui sont directement touchées par des catastrophes naturelles.

Au cours de la célébration, trois excellents exemples de scientologues ont témoignés d’un engagement humanitaire exceptionnel. Leurs accomplissements ont été récompensés par la médaille de l’IAS de 2016 :

  • Shelley Wilkins, d’Australie, a commencé à révéler des violations dans le domaine de la santé mentale, elle est le directeur national de la CCDH. Grâce à l’utilisation de la loi sur la liberté d’accès à l’information en Australie, elle a crée une tempête médiatique dénonçant de détournements de fonds, des conflits d’intérêt, et les effets indésirables des produits pharmaceutiques sur des mineurs. Sa poursuite tenace des méfaits incita à l’adoption de réformes venant du gouvernement pour protéger le futur des jeunes Australiens grâce à une interdiction de stériliser et d’administrer des électrochocs aux enfants.
  • Ben et Meghan Fialkoff, une équipe de New York composée d’un père et de sa fille, ont apporté le programme de La vérité sur la drogue à des jeunes enfants à risques grâce à un réseau de centres communautaires et d’écoles de toute la ville. Ils ont réalisé plus de cent partenariats avec des groupes, et notamment avec les responsables de la sécurité de la police de New York, ce qui a permis de générer la première chute de consommation de drogue chez les adolescents depuis plus d’une dizaine d’années. Ben et Meghan ont offert leurs actions de prévention contre la drogue à la République dominicaine, Haïti et El Salvador, pays à travers lesquels les trafiquants introduisent la drogue aux États-Unis. En tout, ils ont reçu plus de 30 prix et marques de reconnaissance.
  • Sandra et Felipe Poveda, une équipe colombienne composée d’un frère et de sa sœur, ont reconnu que leur pays est en train de faire face à des horreurs telles que le terrorisme, l’enlèvement, l’extorsion et l’assassinat d’innocents civils durant la guerre civile de leur pays. Ils ont choisi pour mission d’apporter la campagne d’éducationTous unis pour les droits de l’hommeà l’armée colombienne. La campagne à haut risque a créé des ateliers et des séminaires pour les soldats et les officiers de police de toutes les branches militaires, résultant en plus de 300 000 soldats qui adoptent les 30 articles de la Déclaration universelle des droits de l’homme et aident à transformer les droits de l’homme dans ce pays.


Du jour au lendemain, la grande tente a été transformée pour accueillir le bal des Patrons de l’IAS. L’impressionnante soirée habillée a lieu chaque année en l’honneur des nouveaux Patrons et de leur engagement à soutenir les activités humanitaires ainsi que les organisations qui sont le sceau de l’Association internationale des scientologues.

Lors de la troisième et dernière nuit, le concert de charité de Saint Hill a couronné le week-end des festivités. Quelques 1 500 habitants ont assisté à l’événement annuel, ce qui perpétue une tradition commencée par L. Ron Hubbard lui-même pour soutenir les organisations de la communauté à East Grinstead. Quatre organisations locales de bienfaisance ont été à l’honneur durant la soirée de musique et de danse, et elles se sont vues décerner les fonds vitaux pour les aider à faire leur travail dans la communauté pour l’année à venir.


L’International Association of Scientologists (IAS) est une association d’adhérents ouverte aux scientologues de tous les pays, elle a été créée en 1984. Le but de l’IAS est d’unir, de faire progresser, de soutenir et de protéger la religion de Scientology et les scientologues dans toutes les parties du monde, de façon à atteindre les buts de la Scientology tels qu’ils ont été énoncés par Ron Hubbard : « Une civilisation sans folie, sans criminels, sans guerre dans laquelle les gens capables puissent prospérer et les gens honnêtes puissent avoir des droits, et dans laquelle l’Homme soit libre d’atteindre des sommets plus élevés. »