Budapest, Hongrie

Une épopée au nom de la liberté spirituelle se termine par la réalisation d’une Église idéale à Budapest

L’Église de Scientologie idéale de Budapest a ouvert ses portes le 23 juillet 2016, marquant une étape importante pour la liberté spirituelle en Hongrie.

Des témoignages extraordinaires jalonnent déjà l’histoire de la Scientologie en Hongrie, pays qui pendant des siècles a préservé ses mythes et ses légendes. Vers la fin des années 80 et au début des années 90, le régime totalitaire, communiste athée qui régnait en Europe de l’Est, en Asie et en Russie fait place à un climat plus démocratique. Les Hongrois, ayant un désir ardent de spiritualité, comme toutes les personnes qui avaient souffert durant le régime des commissaires du peuple de l’Union soviétique, se mettent en quête de vérité et se tournent vers la religion. En 1988, un exemplaire du livre de L. Ron Hubbard La Dianétique : la puissance de la pensée sur le corps franchit le rideau de fer. Un mouvement est né.

Maintenant, 25 ans après la création d’un groupe de Scientologie à Budapest, une Église idéale de Scientologie ouvre ses portes dans le quartier historique de la ville. L’org idéale de Budapestest la 52e org idéale qui a été créée depuis 2003, et 50 autres ne vont pas tarder à suivre le pas.

« Chacun sait que votre ville est connue pour être la capitale de la liberté, a dit le chef ecclésiastique de la Scientologie, David Miscavige, dans son discours d’inauguration. Votre combat pour la liberté se traduit dans toutes les langues connues de la Terre. Chacun sait également que lorsque les gens aspirent à la liberté, ils deviennent des “citoyens de Hongrie”. »
 

« Chacun sait que votre ville est connue pour être la capitale de la liberté », a dit le chef ecclésiastique de la Scientologie, David Miscavige, dans le discours qu’il a donné le 23 juillet à environ 3500 scientologues et leurs amis, lors de l’inauguration de l’Église idéale de Budapest. « Votre combat pour la liberté se traduit dans toutes les langues connues de la Terre. Chacun sait également que lorsque les gens aspirent à la liberté, ils deviennent des “citoyens de Hongrie”. »

Pays occupant une position centrale en Europe, la Hongrie a eu sa part de visiteurs. Des nomades venant de l’est, un millier d’années auparavant, ont fondé un royaume et couronné leur roi, Étienne Ier. Ensuite les Mongols et les Osmanlis sont venus créer leur territoire, puis les Autrichiens rattachés à la dynastie des Habsbourg, ainsi que les Allemands et les Russes. Il y a eu des guerres et de grands bouleversements, d’énormes développements culturels, dont des compositions musicales magnifiques, sans oublier l’art culinaire. Pour ajouter plus de piment à l’histoire de la Hongrie, au 15e siècle, un gentleman nommé Vlad (alias Dracula) ciselait ses canines dans la région de Transylvanie, qui faisait alors partie du royaume hongrois.

Et donc, à mesure que les tourbillons et les flots de la civilisation traversaient la Hongrie, une ville magnifique du nom de Buda a finalement été construite sur les collines à l’ouest du Danube. Une autre ville appelée Pest a plus tard été construite sur les plaines de la côte est du Danube. Budapest est, aujourd’hui, le centre culturel, politique, et commercial de la Hongrie et l’une des grandes métropoles d’Europe du centre-Est. La ville regorge de monuments historiques : le palais de Budavár, le bastion des pêcheurs, le Pont des Chaînes qui relie les deux rives du Danube, et bien d’autres encore. Maintenant, un nouvel emblème de liberté est venu s’ajouter aux autres monuments de la ville, grâce à la contribution de milliers de scientologues.

L’org idéale de Scientologie se trouve au centre animé de la ville. Ce bâtiment de 5900 mètres carrés, situé rue Váci, l’une des plus grandes rues de la ville, au cœur prospère du 13e arrondissement, ne passe pas inaperçu. Son enseigne de Scientologie de près de 26 mètres est accrochée en haut du bâtiment, du côté ouest, et annonce sa présence à plus de 100 000 habitants de banlieue qui se rendent chaque jour en ville.

« Un désir ardent d’indépendance spirituelle », c’est ainsi que M. Miscavige a décrit la Hongrie et ses habitants lors de l’inauguration de l’Église. « Ici se tient ce que vous avez construit pour prouver que cela pouvait être fait : votre nouvelle Église idéale de Scientologie de Budapest ! »

L’inauguration de l’Église est l’aboutissement de l’expansion rapide de la religion de Scientologie depuis sa fondation en Hongrie, 25 ans auparavant. En fait, plus de 33 Missions sillonnent maintenant le pays et les pays voisins : la Roumanie, la Slovaquie et la République tchèque. Des représentants de chaque Mission comptaient parmi les 3500 scientologues et invités présents à l’inauguration.

Parmi les participants se trouvaient les grands noms de la société hongroise qui étaient venus souhaiter la bienvenue à l’Église de Scientologie dans son nouveau foyer : le Dr István Komáromi, ancien chef de police de la brigade générale de la région de Pest, le Dr Ildikó Hekáné Szondi, vice-présidente de la Culture, de l’Éducation, du Tourisme et de la Jeunesse de Szeged, Mme Ágnes Debreceni, membre du conseil de la fondation Gárdonyide pour l’éducation de Hongrie et M. István Nemere, romancier hongrois de renom.

« Il y a 15 ans de cela, vous êtes entrés en contact avec moi pour la première fois. Vous vouliez faire un marathon dans toute la Hongrie et rendre notre pays conscient des dangers de la drogue, a dit le Dr Komáromi. C’est ainsi qu’en mars 2002, nous avons lancé ensemble le premier marathon pour une Hongrie sans drogue. Et depuis lors, vous avez diffusé notre message dans tout le pays. Vous vous êtes rendus dans plus de 400 villes. Vous avez distribué plus de deux millions de livrets contre la drogue. Vous avez inspiré les jeunes de ce pays à mener une vie sans drogue. »

Mme Debreceni a mentionné qu’Applied Scholastics, qui utilise la technologie de l’étude de L. Ron Hubbard, était en train de remédier aux échecs de l’éducation. « Au début de ma carrière, je me suis heurtée à des difficultés dans le cadre de l’enseignement. Beaucoup d’enfants étaient considérés comme “problématiques” ou on estimait qu’ils avaient des “difficultés d’apprentissage”. C’est décourageant pour un enseignant de voir ces difficultés et de ne pas avoir les outils nécessaires pour y remédier. Pourtant, malgré le tragique de cette situation, il y a des gens qui continuent de travailler, des gens qui apportent de l’espoir et qui ne sont pas disposés à abandonner. Ces gens, je les ai rencontrés au centre d’Applied Scholastics de Hongrie. »

La Hongrie se caractérise par sa culture et par sa passion des sciences humaines. Le Dr Szondi a mentionné qu’elle avait rencontré des scientologues pour la première fois à ses “cafés civils”, où les gens venaient pour pouvoir s’impliquer davantage dans la collectivité. « Je m’efforce toujours de montrer ce qui se passe de positif dans la ville. Cela vous inclut, et aussi, en particulier : Le chemin du bonheur. Après tout, qui ne veut pas être heureux ? Mais plus important encore, j’estime que d’autres doivent en prendre connaissance. En effet, j’estime que la façon d’être des Hongrois devrait être de s’épanouir et de prospérer. »

M. Nemere, écrivain, en parlant de l’héritage culturel de la Hongrie, a mentionné que le fondateur de la Scientologie, L. Ron Hubbard, était lui aussi un écrivain important versé dans de nombreux genres. « L. Ron Hubbard a dit qu’il n’était qu’un homme, et pourtant, il a tracé une voie vers la liberté spirituelle, une voie qui n’est pas si abrupte qu’on ne puisse la suivre, a dit M. Nemere. Grâce à lui, peu importe que l’on soit intelligent ou chanceux, ou que l’on soit riche ou pauvre, il est possible d’atteindre un plateau plus élevé et inconcevable jusqu’alors. Tout cela pour dire que L. Ron Hubbard est le plus grand philanthrope des 20e et 21e siècles. »


La nouvelle Église idéale de Budapest offre aux visiteurs une introduction à la Dianétique et à la Scientologie, à commencer par le centre d’information public. Celui-ci présente plus de 500 films d’information sur les croyances et les pratiques de la religion de Scientologie, ainsi que sur la vie et les découvertes de son fondateur, L. Ron Hubbard.

Le centre d’information offre également un aperçu détaillé des nombreux programmes humanitaires parrainés par l’Église. Ceux-ci englobent une initiative mondiale de sensibilisation aux droits de l’Homme, un programme d’information, de prévention de la toxicomanie et de réhabilitation des toxicomanes de grande portée, un réseau international de centres d’alphabétisation et d’apprentissage, ainsi que le programme des ministres volontaires de Scientologie, mouvement indépendant d’intervention en cas de catastrophe qui a pris une ampleur considérable dans le monde entier.

La chapelle de l’Église de Budapest accueillera les rassemblements de la congrégation de Scientologie, les services du dimanche, les mariages et les baptêmes ; elle abritera également des rassemblements communautaires ouverts aux membres de toutes les confessions. Cette Église idéale comprend en outre plusieurs salles de séminaires et de cours, et un étage entier est consacré au conseil spirituel de Scientologie, appelé audition.


La nouvelle Église de Scientologie de Budapest continue les actions d’expansion continuelle qu’elle a connue au cours des 12 derniers mois. En fait, cette inauguration marque le couronnement de l’expansion de l’Église ces dix dernières années, expansion qui surpasse celle des 50 années précédentes combinées. Des Églises idéales ont récemment ouvert leurs portes à : Atlanta, Géorgie, Milan, Italie, Tokyo, Japon, Bogotá, Colombie et Bâle, Suisse. De plus, l’Église a récemment ouvert Scientologie Media Productions, studio de cinq hectares à la pointe du progrès, situé à Hollywood, Californie, dans lequel le message de la religion sera proclamé à la télévision et à la radio, sur Internet, par des médias sociaux et sur toute autre plateforme médiatique.

D’autres Églises sont en train d’être construites dans des épicentres culturels d’Australie, de Nouvelle Zélande, d’Europe et d’Amérique du Nord et ouvriront leurs portes au cours des 12 prochains mois.