Une nouvelle Église de Scientologie à Washington, dans le quartier des Églises

UNE NOUVELLE ÉGLISE DE SCIENTOLOGIE À
WASHINGTON, DANS LE QUARTIER DES ÉGLISES

David Miscavige, Président du conseil d’administration du Religious Technology Center et chef ecclésiastique de la religion de Scientologie, a inauguré la nouvelle Église fondatrice de Washington le 31 octobre 2009, qualifiant cette journée d’ « historique à tous points de vue ».

Le 31 octobre 2009, trois mille scientologues et visiteurs ont assisté à l’inauguration de la nouvelle Église fondatrice. Cet édifice historique a été l’un des premiers bâtiments de Washington à être complètement restauré.
David Miscavige, Président du conseil d’administration et chef ecclésiastique de la religion de Scientologie, a inauguré une nouvelle Église dans la capitale du pays.
Situé à six pâtés de maisons de la Maison-Blanche, le nouveau bâtiment restauré de 4500 mètres carrés constitue la présence la plus importante de la Scientologie dans la capitale américaine, une présence qui a commencé en 1955 avec la fondation de l’Église de Scientologie de Washington par L. Ron Hubbard.

Parmi les participants à cette journée historique, qui ont pris la parole devant plus de 3000 personnes, se trouvaient l’Honorable Brad Sherman, membre du Congrès américain du 27e district de Californie, Addie Richburg, présidente de l’Alliance nationale de la Foi et de la Justice, Diana Rothe-Smith, directrice générale des Organisations nationales bénévoles actives en cas de catastrophes (NVOAD), et Mike Silverstein, président de la Commission consultative du quartier du Dupont Circle, représentant le maire du district de Columbia, Adrian M. Fenty.

Le député Sherman a salué les efforts de l’Église pour sensibiliser le grand public à la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Soulignant que la bataille implique de sensibiliser tous les peuples, il a déclaré : « C’est pourquoi les efforts de nombreuses Églises et organisations religieuses pour mettre en relief les questions des droits de l’Homme sont si importants. »

Mais le point culminant de la journée étaient la présence et le discours de D. Miscavige, qui a rappelé à la fois la longue histoire de L. Ron Hubbard et de l’Église dans la capitale américaine. Plus particulièrement, évoquant l’histoire et la culture américaines, il a parlé d’une « Déclaration d’indépendance américaine selon laquelle tout homme a des droits inaliénables, comme le droit à la vie, à la liberté et à la poursuite du bonheur.

« À laquelle nous, membres de cette Église, ajouterions :

« Que tous les hommes, quelles que soient leur race, couleur, croyance, ont été créés avec des droits égaux ;

« Que les âmes des hommes ont les droits des hommes ;

« Et que rien de ce qui est inférieur à Dieu n’a le pouvoir de suspendre ou d’ignorer ces droits, de façon ouverte ou couverte.

« Car c’est ce que notre fondateur a déclaré dans le Credo de notre Église.

« Donc, voici un bâtiment qui incarne la liberté et l’égalité qui ont à l’origine inspiré ce pays. En effet, cette Église défend le droit à la vie, à la liberté et à la poursuite du bonheur. Et elle se dresse ici aujourd’hui en raison de la liberté sur laquelle ce pays a été établi — la liberté de religion.

« Car c’est ici, dans cette capitale, que nous nous sommes battus pour que notre religion soit reconnue et que nous avons obtenu cette liberté. C’est ce qui nous a permis d’étendre nos programmes dans le monde entier afin d’apporter le rêve américain de liberté à chaque être de chaque pays.

« Et avec l’ouverture de cette nouvelle Église, notre aide sans réserve va maintenant aller encore plus loin. »

Sur ces mots, rejoint par les orateurs invités pour l’occasion, David Miscavige a tiré le ruban, inaugurant une nouvelle ère de liberté pour tous.