Un flambeau de liberté dans la capitale de l’Allemagne

UN FLAMBEAU DE LIBERTÉ DANS LA CAPITALE DE L’ALLEMAGNE

Le 13 janvier 2007, des milliers de scientologues et des invités de l’Organisation des Nations Unies, de l’ambassade des États-Unis et de nouvelles organisations européennes ont participé à l’inauguration officielle de l’Église de Scientologie de Berlin.
Des scientologues et des visiteurs de 31 pays se sont réunis le 13 janvier 2007 pour assister à la cérémonie d’inauguration du nouveau domicile spectaculaire de l’Église de Scientologie de Berlin. Ce bâtiment de verre et d’acier de six étages est un point de repère architectural connu dans le quartier de Charlottenburg ; situé à l’angle de la Otto-Suhr-Allee et de la rue Cauer, il comprend un vaste centre d’information audiovisuel pour le public sur les croyances et les pratiques de la Scientologie, son fondateur L. Ron Hubbard et les programmes sociaux de l’Église pour sensibiliser les gens aux problèmes de la toxicomanie, de l’analphabétisme, de la criminalité, de l’immoralité et des violations des droits de l’Homme.

La chapelle de Berlin est le cadre des services dominicaux, des mariages et des cérémonies de baptême.
Plus de 5000 scientologues et visiteurs, ainsi que des représentants locaux, assistaient à la cérémonie. Parmi les orateurs, il y avait des érudits religieux tels le professeur Jurgen Redhardt de l’université de Giessen, le Dr Hubertus Mynarek, ancien doyen de théologie de l’université de Vienne et partisan connu des droits religieux et Almog Burstin, l’un des membres fondateurs de la Fondation européenne pour les Droits de l’Homme et la Tolérance.

Lorsque le ruban a été tiré, l’assemblée a proclamé à l’unisson qu’un jour nouveau se levait sur la liberté dans cet ancien siège de l’intolérance.