CLEARWATER, FLORIDE

Une célébration d’anniversaire pleine de vie rend hommage au legs passé, présent et futur de L. Ron Hubbard

Clearwater, en Floride, devient le point de ralliement pour la célébration de l’église, en l’honneur de l’incroyable vie du fondateur de la Scientology.

Pour célébrer son anniversaire du 13 mars 1911, chaque année, des scientologues de 60 pays se réunissent au cœur spirituel de la religion — à Clearwater, en Floride — pour un week-end de célébration en hommage à la vie de leur fondateur. Cette année, le public a acclamé le nombre apparemment infini de ses accomplissements et a mis le cap sur un futur illimité, inspiré par la vie et les travaux de L. Ron Hubbard.

LRH, comme l’appellent les scientologues, était une personne d’esprit universel — quelqu’un qui disposait d’un savoir étendu et d’une grande éducation. Très tôt dans sa vie (quelques jours après son treizième anniversaire), il est devenu le plus jeune Eagle Scout de l’histoire américaine, et alors qu’il avait à peine quinze ans, il avait déjà exploré le paysage religieux de l’Asie. Mais son palmarès allait s’étoffer, aussi apparaît-il dans le Guinness des records qui lui a décerné la place de l’auteur le plus traduit, et celle de l’auteur qui a vu un nombre record de ses œuvres être adaptées en livres audio.

Ses efforts au nom de l’humanité continuent d’inspirer des millions de personnes. Ainsi, cette célébration d’anniversaire annuelle mettait à l’honneur à la fois ses recherches sur l’homme en tant qu’être spirituel et son héritage technique qui permet d’identifier, d’explorer et de prendre conscience de nos capacités spirituelles innées — ce qu’il a laissé à un monde troublé.

À côté des hommages qui lui ont été rendus, le week-end présentait également le développement rapide de la Scientology.

M. David Miscavige a présidé à une cérémonie émouvante de deux heures et demie en hommage à L. Ron Hubbard. La soirée fut une célébration d’une vie bien menée — une vie vécue au profit de l’humanité et une vie d’aide donnée sans hésitation.

« Si le monde a jamais eu besoin de L Ron Hubbard, c’est bien maintenant, ce soir et dans le monde entier », a déclaré M. David Miscavige, le Président du conseil d’administration du Religious Technology Center, alors qu’il entamait cette grande soirée. « Mais heureusement, c’est exactement son envergure ce soir. Et je ne fais pas juste référence à son héritage technique, son héritage littéraire, ou ses outils pour restituer à leur juste place les mœurs, la morale et la culture. Je veux dire l’homme lui-même. Je veux dire son caractère, sa présence et son état d’être. Je veux dire tout ce qu’il est maintenant devenu et qu’il sera pour toujours. »

Mais cette soirée, ce n’était pas juste un aperçu de l’influence qu’a eue L. Ron Hubbard sur la vie de certains, c’était aussi une multitude d’histoires vraies sur la façon dont il les a inspirés… et même s’ils ne l’ont côtoyé que pendant un bref moment, cela a changé le cours de leur vie.

Le biographe de LRH, M. Dan Sherman, a ouvert les portes de l’univers de L. Ron Hubbard et a invité le public à y pénétrer. Sa présentation était structurée sur les témoignages vidéo de ceux qui avaient été aux côtés de LRH pendant un moment révélateur au cours de leur vie, et donc M. Sherman s’interroge : « Ce soir, nous posons cette question : “Et s’il y avait des témoins ?” Et s’il y avait ceux qui n’ont peut-être pas compris tout ce qui se passait, mais qui, malgré cela, sont maintenant de retour pour nous dire ce qu’ils ont vu à “l’époque” ? ».

Dans l’heure qui suivit, il allait présenter le récit étonnant de ces témoins, des gens qui avaient été avec LRH dans des univers aussi divers que variés : un navire anti-sous-marins durant la Seconde Guerre mondiale, un hôpital militaire à San Francisco, le quartier d’Hells Kitchen à New York, et même la genèse du mouvement contre-culture d’après-guerre en Amérique. Chaque présentation soulignait que quel que soit le chemin que LRH a parcouru et les vies qu’il a aidées au gré du hasard, il a laissé une marque indélébile.

Étant donné qu’on fêtait son anniversaire, il y a eu la présentation annuelle des vainqueurs du jeu de l’anniversaire, qui perpétue quarante ans de tradition en son hommage et qui montre la croissance des églises de Scientology dans le monde. Dans l’esprit du jeu, on découvre l’essor fulgurant de certaines églises — l’essor « tout droit à la verticale », comme le veut l’expression —, l’élément déterminant de la victoire.

Et justement, c’est bien ce qui a distingué les gagnants du jeu de l’anniversaire en 2017. Les vainqueurs de chaque classe d’églises de Scientology représentaient des régions comme l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Australie : la mission de Scientology idéale de Belleair en Floride ; l’église de Scientology idéale de Milan ; et, après leur inauguration il y a à peine six mois, à la fois l’Organisation avancée et le bureau de liaison continental pour l’Australasie. Les représentants des équipes gagnantes ont été accueillis sur scène par les applaudissements d’une foule en délire.

Durant la soirée, la taille et l’étendue de la Scientology, qui sont dynamisées par le legs de L. Ron Hubbard, étaient continuellement à l’honneur. Son legs a été magnifiquement représenté lors de l’inauguration de la nouvelle organisation (org) idéale à Auckland, en Nouvelle-Zélande. En 1955, les scientologues de Nouvelle-Zélande ont établi la deuxième église de Scientology au monde, et M. Miscavige a décrit leur nouveau foyer au sommet d’une colline à Auckland en précisant que ce serait vraiment peu dire que de qualifier « d’éminent » ce lieu historique qui date de 1844 et qui est à présent la nouvelle église idéale. Les invités ont ensuite pu assister à l’émouvante cérémonie d’inauguration où des sommités ont proclamé que ce moment était un tournant pour leur nation insulaire.

M. Miscavige a souligné que plus de 50 églises idéales avaient été ouvertes dans les dix dernières années, et il a également annoncé l’ouverture de futures églises idéales dans la vallée de San Fernando à Los Angeles, à Miami en Floride et à Copenhague au Danemark.

La soirée fut une célébration d’une vie bien menée — une vie vécue au profit de l’humanité et une vie d’aide donnée sans hésitation. Les anniversaires sont traditionnellement un moment où l’on salue les accomplissements d’une personne et l’influence qu’elle a pu avoir sur la vie des autres. Mais vu la portée de ce qu’a fait LRH, en fin de compte, son anniversaire a immortalisé ce que sa vie et son travail continueront de représenter pour l’avenir.


C’était aussi la fête au complexe de Scientology dans le centre-ville de Clearwater, où les six bâtiments de la retraite religieuse de Flag, y compris l’historique Fort Harrison, l’Oak Cove et le Sandcastle, débordaient de scientologues.

Le Bal des Patrons annuel de l’International Association of Scientologists a clôturé ce week-end d’activités. Cette élégante soirée est organisée en remerciement des scientologues qui, par leurs incroyables contributions, permettent la réalisation d’innombrables initiatives humanitaires exécutées par l’église et ses membres auprès de millions de personnes dans le monde.


Ce que l’on retiendra de cette célébration ? Qu’il faut aider son prochain pour qu’il atteigne son propre potentiel, afin de créer le monde que l’humanité désire, qu’elle mérite.