Une communauté variée souhaite la bienvenue au nouveau centre d’amélioration de la vie à Johannesburg

UNE COMMUNAUTÉ VARIÉE SOUHAITE LA BIENVENUE AU NOUVEAU CENTRE D’AMÉLIORATION DE LA VIE
À JOHANNESBURG

L’inauguration du nouveau centre de Scientologie d’amélioration de la vie a eu lieu au son d’une musique traditionnelle africaine le 26 mars 2010, en présence d’un millier de personnes, étudiants, responsables municipaux et nationaux, artistes et scientologues de la région, rassemblés dans la rue Station, à Johannesburg.

Des responsables locaux et nationaux ont parlé devant mille personnes lors de l’inauguration du nouveau centre d’amélioration de la vie du quartier de Braamfontein, à Johannesburg.

Le nouveau centre est situé près de l’université de Witwatersrand (WITS), dans le quartier Braamfontein de la ville. Il est donc au service d’une communauté très diverse, dont l’objectif commun est exprimé dans la devise de son quartier : «¬L’endroit où les gens accèdent à la grandeur.¬» Edmund Dladlu, le maître des cérémonies et directeur du centre, s’est engagé à joindre ses efforts à ceux de la communauté pour faire de cette devise une réalité.

Les orateurs, reflet de la diversité de cette région, ont pris la parole. Le chef de police Eddie Mboweni du quartier Hillbrow a mentionné le partenariat qui existait entre la police et les membres des campagnes antidrogue et d’éducation sur les droits de l’Homme menées par l’Église. «¬Ce centre est bien situé, a-t-il mentionné, et nous nous réjouissons à la perspective de collaborer avec l’Église pour mettre en place des programmes qui contribueront à lutter contre la criminalité et à améliorer la qualité de vie des citoyens. »

Robin Hogarth, scientologue et producteur de musique, a dit que la Scientologie l’avait aidé à sensibiliser une plus large audience avec sa musique sud-africaine, comme les mélodies Blessed et African Spirit avec le chœur de gospel de Soweto, qui avaient toutes deux remporté un Grammy Award pour le meilleur album de musique traditionnelle du monde, en 2007 et en 2008. «¬Ce centre est pour vous, a déclaré Robin Hogarth. Il est pour tout le monde, peintres, rois, poètes, ouvriers, étudiants, musiciens, maris et femmes. Pour Braamfontein, pour Johannesburg, pour l’Afrique du Sud et pour toute l’Afrique. C’est pourquoi je suis si fier d’être ici en cette occasion mémorable. Ce centre d’amélioration de la vie ouvre la voie sur un meilleur avenir, une meilleure vie, une renaissance africaine.¬»

Une fois le ruban tiré, les participants ont regardé les panneauxs interactifs du centre d’amélioration de la vie, présentant les principes de la Dianétique et de la Scientologie et leur application à la vie. Le centre propose des cours pratiques qui ont pour objectif d’améliorer une variété de situations de la vie, comme les difficultés dans l’étude, les problèmes relationnels, et personnels, et les tensions liées au travail.

Les personnes qui visitent le nouveau centre d’amélioration de la vie de Scientologie regardent les panneaux multimédias illustrant les croyances et les pratiques de la Scientologie, la vie et le legs du fondateur L. Ron Hubbard, et les programmes d’amélioration humanitaire et sociale de l’Église.

Phumzile Zuma, fille du président sud-africain Jacob Zuma, s’est également adressée à l’assistance. « Imaginez une civilisation dans laquelle tout le monde peut faire la différence entre le bien du mal, a-t-elle dit. Imaginez un monde où vous pouvez atteindre vos objectifs tout en étant en paix avec vous-même et avec ceux que vous côtoyez. Eh bien, chers compatriotes sud-africains, chers étudiants, je me suis rendu compte que nous pouvons concrétiser ce rêve grâce aux outils que ce centre de Scientologie d’amélioration de la vie nous apporte. »

Le député Setlamorago Thobejane — secrétaire général du Congrès des chefs traditionnels et président de l’Institut de la royauté africaine, a également pris la parole. « Le fondateur de la Dianétique et de la Scientologie, L. Ron Hubbard, était un véritable chef parmi les hommes, a-t-il déclaré. J’ai appris que la Dianétique n’était que la première étape d’un chemin qui mène à la liberté spirituelle totale et qu’il nous a apporté tous les outils nécessaires pour améliorer notre vie, peu importe ce qui nous retient. De façon remarquable, cet homme, dont chaque mot s’est avéré vrai, a prédit que le sud de l’Afrique serait le berceau de la prochaine grande civilisation de ce monde. »

La cérémonie s’est terminée par la traditionnelle coupure du ruban, signifiant l’ouverture officielle du centre. Des centaines de personnes ont visité le centre d’information public et regardé les films et les présentations multimédias des croyances et des pratiques de la Scientologie, la vie et les réalisations de L. Ron Hubbard, ainsi que les programmes d’amélioration sociale et caritatifs de l’Église, en Afrique et dans le monde.