Clearwater, Floride

Un gala d’anniversaire captivant illumine le legs du fondateur de la Scientologie, L. Ron Hubbard

Des milliers de personnes se réunissent dans la capitale spirituelle de la Scientologie à
Clearwater, en Floride, pour un week-end éblouissant, en l’honneur du fondateur de la religion de Scientologie, L. Ron Hubbard (LRH).

C’était un week-end de découverte révélatrice où des scientologues venus de 60 pays ont écouté le récit des périples de L. Ron Hubbard dans un Orient mystérieux durant sa jeunesse, au cours desquels il a levé le voile sur l’aspect magique de ces terres lointaines.

Ces événements ont eu lieu les 12 et 13 mars dans la capitale spirituelle de la Scientologie, la base à Terre de Flag, à Clearwater, en Floride, pour le 105e anniversaire de M. Hubbard, la plus grande célébration d’anniversaire dans l’histoire. Les milliers de scientologues du monde entier ont été fascinés par les récits des aventures déterminantes du fondateur de la Scientologie, par le spectacle éblouissant, par le bal spectaculaire donné à cette occasion et, soulignant tout cela, par la mission de la Scientologie : libérer l’esprit et l’âme des gens et proposer des solutions aux fléaux auxquels la civilisation doit faire face.

« Ce soir, nous rendons hommage à LRH : sa vie, son legs, son histoire et son patrimoine, et plus que tout, l’homme lui-même. S’il est avec nous chaque jour, dans chaque page de chaque livre, dans chaque conférence, ou à chaque étape de son Pont vers la liberté totale, ce soir, nous sommes encore plus près de lui, célébrant son patrimoine et sa stratégie pour libérer l’humanité spirituellement. » M. David Miscavige, président du conseil d’administration du Religious Technology Center
 

M. David Miscavige, président du conseil d’administration du Religious Technology Center, a mentionné : « Ce soir, nous honorons LRH : sa vie, son legs, son histoire et son patrimoine, et plus que tout, l’homme lui-même. S’il est avec nous chaque jour, dans chaque page de chaque livre, dans chaque conférence, ou à chaque étape de son Pont vers la liberté totale, ce soir, nous sommes encore plus près de lui, célébrant son patrimoine et sa stratégie pour libérer l’humanité spirituellement. »

Les participants ont été fascinés par les histoires des exploits de M. Hubbard en Extrême-Orient. Ses périples représentaient des quêtes englobant littéralement 10 000 ans de connaissance humaine, ou en d’autres mots : des quêtes magiques. Dan Sherman, biographe de LRH, a retracé l’itinéraire du jeune Ron Hubbard dans les lieux sacrés des lamaseries et sur des territoires de magiciens et de saints hommes.

Si la « magie » était le thème des festivités de 2016, le compte rendu sur l’expansion de la religion au cours de l’année passée était, lui aussi, « magique », a annoncé M. Miscavige.

Il y a quarante ans, quand on a demandé à L. Ron Hubbard ce qu’il voulait pour son anniversaire, il a répondu : de l’expansion dans chaque Église de Scientologie dans le monde. De ce vœu est né le jeu annuel de l’anniversaire, compétition entre toutes les Églises à travers le monde. À l’occasion de la célébration de son anniversaire, un tableau de bord montrait les résultats enregistrés, des graphiques de statistiques montant en flèche comme preuve du « cadeau » donné par les scientologues au fondateur de la religion.

Parmi les lauréats du jeu de l’anniversaire, on trouvait : la Mission idéale de Scientologie de Bergame, en Italie, la première église idéale en Suisse, l’Église idéale de Bâle, l’Église idéale de Saint Hill au Royaume-Uni et le Bureau de liaison continental de l’ouest des États-Unis. Le concept « idéal » a été imaginé par Ron Hubbard en tant que norme pour les organisations qui exprimeraient parfaitement les concepts de la Scientologie et de la Dianétique. Au cours de la dernière décennie, sous la direction de M. Miscavige, 50 Églises idéales de Scientologie ont ouvert leurs portes sur les cinq continents.

Pour les scientologues, la note dominante de cette soirée d’anniversaire était l’aperçu des plans d’expansion de l’année suivante. « En l’absence de défi, la vie est dénuée de sens », a dit M. Miscavige en énumérant les accomplissements prévus dans les prochains mois.

Avant l’été 2016, des Églises idéales vont ouvrir leurs portes à Atlanta, Géorgie, à Budapest, Hongrie et à Harlem, New York, suivies par celles de San Diego, Californie, de Copenhague, Danemark et d’Auckland, Nouvelle-Zélande, et une dizaine d’autres vont commencer incessamment les travaux de rénovations. Une nouvelle Organisation avancée idéale est également en train d’être construite à Sydney, Australie, pour que les scientologues atteignent les plus hauts niveaux spirituels, et son inauguration aura lieu cette année.

Et pour couronner ce tour d’horizon somptueux sur l’année à venir, M. Miscavige a annoncé l’inauguration imminente de Scientology Media Productions, un complexe de 2 hectares hébergeant le nouveau centre médiatique de l’Église. Le studio, unique parmi les installations de Scientologie, et même parmi les sites légendaires médiatiques de Hollywood, date de 1912. Il a été restauré et complètement transformé, avec des installations de diffusion numérique de pointe présentant des dizaines de bancs de montage vidéo, de studios d’enregistrement, de studios de mixage, un centre d’effets spéciaux et de multiples salles de tournage, de presse, de radio, de télévision et d’Internet, mis en réseau grâce à la technologie des médias numériques la plus avancée sur la planète.

Le nouveau studio médiatique numérique sera le centre de diffusion du message de l’Église dans le monde, et une ressource pour le nombre sans cesse grandissant d’Églises de Scientologie, d’activités humanitaires et de programmes d’amélioration sociale dans le monde entier.

Un mot unificateur sera imprimé, diffusé et transmis : le mot liberté. Comme l’a dit M. Miscavige pour conclure la soirée d’anniversaire : « LRH nous rappelle que le mot “liberté” déclenche à lui seul, dans quelque langue que ce soit, un élan particulièrement irrésistible. Pas seulement être libre d’avoir, en n’étant par exemple ni opprimé ni victime d’injustice, mais aussi libre de faire, par exemple ouvrir les portes de cet univers, et de là, atteindre des états qu’aucune langue n’a jamais décrits.

« Il nous dit enfin que notre concept de la liberté transcende toute confession, toute croyance et toute race. Ainsi, la liberté que nous offrons s’applique à tout être humain. »

___________________

Toutes les chambres des six retraites de Flag, dont le Fort Harrison historique, l’Oak Cove et le Sandcastle, étaient occupées par des scientologues venus assister aux festivités de l’anniversaire de LRH. Comme une étoile autour de laquelle les événements tournaient en orbite, le bâtiment de Flag, cathédrale de la Scientologie, montrait à quel point la religion avait évolué ces soixante dernières années.

Le bal annuel des patrons de l’International Association of Scientologists, donné en l’honneur des scientologues qui avaient apporté des contributions et un soutien exemplaires à l’Église, était le point culminant de ce week-end d’anniversaire. Cette soirée rendait hommage aux membres dont les actions soutiennent les initiatives humanitaires de Scientologie au profit de millions de personnes dans le monde entier.