APPLIED SCHOLASTICS : Apporter les outils pour apprendre à des millions de personnes

APPLIED SCHOLASTICS :
APPORTER LES OUTILS POUR APPRENDRE À DES MILLIONS DE PERSONNES

Environ 90 millions de personnes, soit près de la moitié de la population américaine adulte, sont incapables de se débrouiller dans notre ère industrialisée. 8 millions d’élèves ont été étiquetés comme ayant « un trouble de l’apprentissage », pour lequel la réponse n’est pas l’apprentissage des bases (lecture, écriture et calcul) mais la prescription de médicaments. Pour les gouvernements, les entreprises et les contribuables, cette crise se chiffre en milliards de dollars, mais il est impossible d’en estimer le coût humain.

L. Ron Hubbard avait déjà identifié les défauts du système dans les années 1950 et il élabora une véritable « technologie » de l’étude pour maîtriser n’importe quel sujet. Cette percée concernant le sujet de l’éducation est plus connue sous le nom de technologie de l’étude et fournit aux étudiants de tous âges et de tous niveaux d’éducation l’élément qui manque dans l’éducation moderne : apprendre comment apprendre. 

Pendant plus de 30 ans, l’introduction de la technologie de l’étude dans les écoles et les universités s’est faite uniquement sur le terrain, grâce aux actions d’enseignants réunis sous la bannière d’Applied Scholastics. Aujourd’hui cette campagne sur le terrain s’est transformée en un mouvement planétaire qui prend sa source au siège d’Applied Scholastics, également centre de formation international. Ouvert en 2003, ce campus de 40 hectares se situe à Spanish Lake, district de Saint Louis, dans le Missouri.

L’idée visionnaire de disposer d’un point central duquel mettre la technologie de l’étude à la disposition d’un très grand nombre d’enseignants a abouti à la création de 830 groupes d’Applied Scholastics (près du double des groupes créés les 30 années précédentes). De plus, des enseignants de 65 pays sont maintenant formés à la technologie de l’étude, dont l’Inde, le Japon, la Palestine et le Swaziland. Ensuite, ces enseignants forment à leur tour leurs collègues et leurs élèves à la même technologie. Le nombre croissant de ceux qui ont bénéficié de la technologie de l’étude depuis l’inauguration du siège international est déjà supérieur à 31 millions.